Publicité
Résumé

Ludovic Piedtenu rentre de voyage. Il raconte ce pays qu'il vient de visiter.

avec :

Ludovic Piedtenu (Journaliste, correspondant permanent de Radio France en Allemagne, ancien chef du service politique de France Culture).

En savoir plus

Si vous Guillaume Erner, vous rentrez du Liban. J'ai fait moi aussi un voyage dans un pays ou le mot égalité est inscrit au fronton des mairies. Dans ce pays, en 1958, un Général arrive aux affaires. Et voici ce que l'on peut entendre à la télévision.

Télévision française 1958

21 sec

Un autre monde où le Général De Gaulle, un homme fort, à qui l'on suggère à l'été 67 de créer un ministère de la Condition féminine répond : "Et pourquoi pas un sous-secrétariat d'Etat au Tricot ?"

Publicité

"La femme sera vraiment l'égale de l'homme le jour où, à un poste important, on désignera une femme incompétente". Françoise Giroud, ancienne secrétaire d'Etat à la Condition féminine.

Difficile dans ce pays de se faire une place en politique quand on est une femme. L'écologiste Cécile Duflot dit avec humour que "le féminin de candidat est suppléante". Mais hier soir, en regardant ma télé, je me suis dit, tiens, quelque chose a changé.

Nicolas Sarkozy "La femme est l'égale de l'homme"

12 sec

Et ici, les femmes ont le droit de conduire. Merveilleux. La femme est l'égale de l'homme, formidable. Vraiment, Guillaume, il faut que vous visitiez ce pays ! Ce ne sont pas les Etats-Unis où le candidat républicain, Donald Trump, vous en entendez parler ces jours-ci, est un misogyne aggravé d'accusations d'agressions sexuelles. Non, dans ce pays, où les femmes sont majoritaires et représentent 52% du corps électoral, une loi sur la parité y a été votée il y a 16 ans. Rendez-vous compte. Bon, elles ne sont que 155 sur 577 à l'Assemblée Nationale. Bon, l'écart de salaires avec les hommes y est toujours d'environ 20%. Et hier soir devant ma télévision, sur ce plateau où sept concurrents s'affrontaient pour savoir qui représentera leur famille, la droite, à la présidentielle le 23 avril prochain, il n'y avait qu'une seule femme : Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Il nous faut une femme. Sinon on apparaîtra comme un vieux parti de mâles blancs de plus de 50 ans. Ce qu'on est ! Mais qu'il ne faut pas qu'on montre." Un cadre des Républicains proche de l'organisation de la Primaire.

Lundi soir, France 3 diffusait "NKM la singulière", titre du documentaire. Ecoutez cet extrait avec la candidate bien sûr mais d'abord le communicant Jean-Luc Mano.

Extrait de "NKM, la singulière" - France 3

27 sec

Nathalie Kosciusko-Morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet
© Radio France

L'Assemblée Nationale où mardi, la députée écologiste Isabelle Attard a mis les pieds dans le plat.

La députée Isabelle Attard à l'Assemblée Nationale - 11/10/2016

17 sec

Isabelle Attard à l'Assemblée Nationale
Isabelle Attard à l'Assemblée Nationale
© Maxppp - Christophe Morin

La Présidente de séance lui coupe le micro. Oui, dans ce pays, Guillaume, il y a encore des choses qui ne se disent pas. Ou pas comme çà. Monsieur est ministre. Il y a déjà eu l'affaire DSK, l'affaire Georges Tron, l'affaire Baupin, il n'y aura pas d'affaire Baylet dans un Etat aussi égalitaire et aussi exemplaire que ce beau pays : la France, bien connue pour être la patrie des droits de l'homme.