Publicité
En savoir plus

Avant les élections hier, et même pendant le scrutin, le berceau de la révolution libyenne a été marqué par des attaques de groupes autonomistes : violences contre des personnes ou encore blocage des terminaux pétroliers. La colère contre les nouvelles autorités de Tripoli devrait se poursuivre. Le ressentiment de la population de Cyrénaïque est alimenté par la répartition des sièges dans la future assemblée constituante jugée déséquilibrée.

C'est un reportage d'Etienne Monin , envoyé spécial de Radio France.

Publicité
Une femme vote à Benghazi samedi 7 juillet
Une femme vote à Benghazi samedi 7 juillet
© Reuters - Esam Al-Fetori
Références

L'équipe

Michel-Ange Vinti
Collaboration
Nathalie Lopes
Collaboration