Publicité
En savoir plus

La nouvelle loi contre les agressions sexuelles a été approuvée hier par le président indien. Nouvelle étape dans un processus législatif destiné à punir de 20 ans de prison les faits de viol et qui réprime désormais les actes de voyeurisme et de harcèlement, qui jusqu'à présent n'étaient pas poursuivis.

Cette loi fait suite au viol et à la mort d'une étudiante qui avait révolté la population au mois de décembre. Cinq hommes comparaissent ces jours-ci au tribunal de New Delhi dans cette affaire.Un drame après lequel certaines femmes ont décidé de ne plus se laisser faire. C'est un reportage dans la capitale indienne de Sébastien Farcis.

Publicité