Publicité
En savoir plus

Ils sont, ou ont été, victimes d'exactions et de pillages.

Ces Maliens d'origine arabe au visage pâle, des éleveurs nomades pour la plupart, vivent aujourd'hui sous la pression des soldats de l'armée régulière.

Publicité

Ces derniers les soupçonnent d'avoir collaboré avec les groupes armés djihadistes.Parmi ces victimes, une délégation de la communauté arabe de Tombouctou est venue à Paris afin de lancer un appel au secours. D'autant que l'armée française n'a rien fait selon eux pour leur éviter les attaques de soldats maliens. Un reportage de Mathieu Laurent .

Références

L'équipe

Nathalie Lopes
Collaboration