Publicité
En savoir plus

France Culture part à la rencontre d’une opposante syrienne, Obaydah qui a trouvé refuge à Amman, en Jordanie. Elle y réalise un film documentaire à partir des images qu'elle a filmé à travers la Syrie depuis le début du soulèvement populaire, il y a plus d’un an. Elle travaille avec une réalisatrice danoise qui le diffusera au mois de novembre à l’occasion du mois du documentaire à Copenhague. Elle nous livre aujourd’hui son parcours, ses craintes et ses espoirs.

Obaydah
Obaydah
© Radio France - Hélène Bourgon

Un reportage d’Hélène Bourgon à Amman, mixé par Michel-Ange Vinti , doublage assuré par Pauline Muyl .

Publicité

Rencontre avec Obaydah à Amman.

Elle a 35 ans, elle croit en l'art et la musique pour faire passer des messages au monde, au régime syrien et à tous les Syriens qui restent dans le silence. « *La Syrie a besoin d'artistes et d’intellectuels libres * » et de poursuivre « c'est dommage que certains révolutionnaires n'aient pas cette chance et soient réduis à porter des armes pour nous défendre, pour se défendre au lieu de pouvoir s'exprimer, manifester pacifiquement comme au début du soulèvement »

Manifester, enfin !

Chaque occasion est spéciale. Mais la première expérience de s'opposer ouvertement et pacifiquement au régime reste la plus importante :

Écouter

4 min

Obaydah
Obaydah
© Radio France - Hélène Bourgon

Voici une chanson qui a été composée par un collectif de Syriens resté anonyme.

Diffusée pour la première fois en 2011, elle rend hommage à la population de Homs suite aux vagues d'arrestations, aux martyrs tués pendant les manifestations. Elle met en avant la lutte contre les tensions confessionnelles, et précise les différents lieux et quartiers à Homs où les agents de sécurité du régime sont venus arrêter de jeunes hommes :

Écouter

3 min

Références

L'équipe

Michel-Ange Vinti
Collaboration
Nathalie Lopes
Collaboration