Publicité
En savoir plus
Agathon Rwasa, le principal opposant au président burundais Pierre Nkurunziza, le 23 avril 2015, à Bujumbura
Agathon Rwasa, le principal opposant au président burundais Pierre Nkurunziza, le 23 avril 2015, à Bujumbura
© Reuters - Thomas Mukoya

A Dar es Salaam, en Tanzanie, les chefs d’État de l'Afrique de l'Est ont hier demandé officiellement au président burundais de reporter les élections locales et législatives prévues vendredi prochain.

Les dirigeants se sont toutefois abstenus d'évoquer la candidature de Pierre Nkurunziza, qui brigue toujours un 3ème mandat à la fin du mois.

Publicité

Cette déclaration en demi-teinte a suscité de la colère et de la déception dans les rangs des opposants au pouvoir en place.

Reportage à Bujumbura d'Antoine Giniaux, avec les moyens techniques de Laurent Macchietti.

Références

L'équipe

Catherine Petillon
Collaboration
Éric Chaverou
Collaboration
Nathalie Lopes
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration