Depuis le début de la guerre, les friperies sont prises d'assaut ©Radio France - Valérie Crova
Depuis le début de la guerre, les friperies sont prises d'assaut ©Radio France - Valérie Crova
Depuis le début de la guerre, les friperies sont prises d'assaut ©Radio France - Valérie Crova
Publicité
Résumé

Même s'ils restent globalement épargnés par les affrontements, les habitants du centre de Damas ressentent malgré tout d'autres conséquences de cette guerre. Dans la capitale, les prix se sont envolés comme l'a constaté notre envoyée spéciale Valérie Crova.

En savoir plus

Contre toute attente, le cessez-le-feu partiel décrété en Syrie semble respecté, ce mercredi matin encore. Déjà quatre jours de trêve après bientôt cinq années de guerre.
Le conflit a fait à ce jour plus de 370 000 morts. Les réfugiés et les déplacés se comptent en millions. La pauvreté est désormais visible partout, à commencer bien sûr par les provinces où se déroulent les combats. 
Même s'ils restent globalement épargnés par les affrontements, les habitants de Damas ressentent malgré tout d'autres conséquences de cette guerre.

Dans la capitale, les prix se sont envolés comme l'a constaté notre envoyée spéciale Valérie Crova.

Publicité
A Damas, le prix de la viande de kebab a fortement augmenté.
A Damas, le prix de la viande de kebab a fortement augmenté.
© Radio France - Valérie Crova
Références

L'équipe

Catherine Petillon
Collaboration
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration