Salon de coiffure en vente depuis des années dans le centre de Châteauroux
Salon de coiffure en vente depuis des années dans le centre de Châteauroux
Salon de coiffure en vente depuis des années dans le centre de Châteauroux ©Radio France - Stéphane Robert
Salon de coiffure en vente depuis des années dans le centre de Châteauroux ©Radio France - Stéphane Robert
Salon de coiffure en vente depuis des années dans le centre de Châteauroux ©Radio France - Stéphane Robert
Publicité
Résumé

Deuxième étape de notre caravane de la présidentielle, Châteauroux et ses environs souffrent des problèmes d'attractivité des territoires ruraux et des villes moyennes. Difficile d'y trouver un emploi, les jeunes s'en vont et la population vieillit. Reportage de Stéphane Robert.

En savoir plus

Châteauroux, 45 000 habitants, où il reste environ 340 commerces, selon le dernier décompte. Et avec une économie en perte de vitesse, alors que des jeunes s’en vont pendant que des personnes âgées restent ou reviennent. Une sorte de spirale du déclin très difficile à enrayer, même si des enseignes se lancent encore, comme le magasin « Jardin d’Ombres », inauguré la semaine dernière.

Ouvert il y a quelques jours par celui qui se définit comme "un fabricant de rèves", ce "concept store" unit notamment un atelier floral et un salon de thé
Ouvert il y a quelques jours par celui qui se définit comme "un fabricant de rèves", ce "concept store" unit notamment un atelier floral et un salon de thé
© Radio France - Stéphane Robert

Mais les quelques ouvertures ces derniers mois ne masquent pas une dure réalité. Le taux de vacance commerciale, ici, est élevé : 12,5 %. A Châteauroux, il y a 20 ou 30 ans, le commerce de centre ville a été mis en difficulté par les centres commerciaux qui s’installaient en périphérie. En dehors de l’hyper-centre-ville, il est difficile de trouver un repreneur quand on veut vendre sa boutique. Et avec le développement du commerce en ligne sur internet c’est tout le commerce traditionnel qui souffre. La ville s’éteint petit à petit, aux dires des habitants comme Corinne Sartoux.

Publicité

C'est une ville vieillissante. Les gens qui ont vécu ici restent. Et à mon avis, on a aujourd'hui plus de gens inactifs que d'actifs. Tous les jeunes s'en vont. Les jeunes partent ! Les cadres ? Il y a très très peu d'entreprises qui proposent des beaux emplois pour les cadres. Mon mari en est une preuve. C'est compliqué de trouver ou retrouver un poste de cadre sup à Châteauroux...

Autre commerce abandonné en ville, mais qui devrait être réhabilité
Autre commerce abandonné en ville, mais qui devrait être réhabilité
© Radio France - Stéphane Robert

Le maire Les Républicains Gil Avérous a donc décidé de prendre des mesures incitatives. Celui qui reprend un commerce longtemps abandonné bénéficiera de 400 euros d'aide par mois pour son loyer la première année. Et de nouveaux aménagements urbains, rues, trottoirs, ont été réalisés pour donner envie à la clientèle de se promener par plaisir, et "après, accessoirement, découvrir les commerçants".

A LIRE Des centres-villes de plus en plus déserts

A ÉCOUTER Centres-villes morts, moches périphéries, merci qui ? (Le Billet économique de Marie Viennot)

Les centres-villes très désertifiés
Les centres-villes très désertifiés
© Radio France - Camille Renard
L'entrée de cette ville de 45 000 habitants
L'entrée de cette ville de 45 000 habitants
© Radio France - Stéphane Robert
Contraste automobile dans une rue de cette ville longtemps marquée une base de l'US Air Force, qui a compté jusqu’à 7.000 militaires, plus leur famille et 4.500 employés civils
Contraste automobile dans une rue de cette ville longtemps marquée une base de l'US Air Force, qui a compté jusqu’à 7.000 militaires, plus leur famille et 4.500 employés civils
© Radio France - Stéphane Robert
Inaugurée en 1994, la scène nationale et médiathèque de l'Equinoxe continue à détonner par son architecture moderne audacieuse
Inaugurée en 1994, la scène nationale et médiathèque de l'Equinoxe continue à détonner par son architecture moderne audacieuse
© Radio France - Stéphane Robert
Samedi dernier, beaucoup de monde était en terrasse pour l'un des premiers jours ensoleillés du printemps
Samedi dernier, beaucoup de monde était en terrasse pour l'un des premiers jours ensoleillés du printemps
© Radio France - Stéphane Robert

Et le déficit d’attractivité se traduit aussi pour les Castelroussins, et pour tous les habitants du département, par un manque criant de médecins !

Châteauroux est concernée par le phénomène, mais là où le problème est le plus criant c’est dans la campagne alentour. Par exemple à Ambrault, à 25 km de là.

© Radio France - Stéphane Robert

Il n’y a plus de médecin depuis 6 mois. Il est décédé et le maire Etienne Aujard a passé des annonces partout, même à l’étranger via les ambassades !

Ancien premier adjoint, Etienne Aujard vient de devenir maire
Ancien premier adjoint, Etienne Aujard vient de devenir maire
© Radio France - Stéphane Robert

Il met à disposition gratuitement un cabinet médical et une maison qu’il est en train de faire rénover. Malgré cela, pour le moment, personne ne veut venir s’installer.

Ce café concert ouvert aux associations a ouvert il y a une dizaine d'années
Ce café concert ouvert aux associations a ouvert il y a une dizaine d'années
© Radio France - Stéphane Robert

Enfin, il y a un autre problème criant : la couverture en réseaux internet et téléphonie mobile. Avec des zones blanches nous a raconté Vanik Berberian, le président de l’association des maires ruraux de France qui est aussi maire d’une petite commune de l’Indre, Gargilesse-Dampierre.

Souvent donc un sentiment ici qu’il y a un véritable désengagement de l’Etat, des services publics, et que cela accélère le déclin économique. Tout cela dans l’indifférence d’une classe politique perçue comme lointaine et déconnectée…