Le rappeur français Maître Gims aux Francofolies de la Rochelle. Juillet 2016 ©AFP - XAVIER LEOTY
Le rappeur français Maître Gims aux Francofolies de la Rochelle. Juillet 2016 ©AFP - XAVIER LEOTY
Le rappeur français Maître Gims aux Francofolies de la Rochelle. Juillet 2016 ©AFP - XAVIER LEOTY
Publicité
Résumé

Les rappeurs français sont considérés comme des modèles par la jeunesse de Bangui qui s'empare de la langue française grâce aux chansons. Reportage à l'occasion de la 22e semaine de la langue française et de la francophonie.

En savoir plus

A Bangui, c'est le Sango que l'on entend à tous les coins de rue, la langue nationale de la République centrafricaine. Mais avec les rappeurs français Black M, Maître Gims ou Booba, qui transforment Bangui en boîte de nuit, les jeunes centrafricains parlent français. Comme ils l'entendent t-à la radio, chanté par des rappeurs francophones. Et si le rap hexagonal était devenu le meilleur ambassadeur de la francophonie auprès des jeunes générations en Centrafrique ?

Le reportage à Bangui de Saber Jendoubi.

Publicité