Publicité
En savoir plus
Décharge sur l'île de Lesbos, en Grèce, où s'accumulent gilets et canots de sauvetage, fin novembre 2015
Décharge sur l'île de Lesbos, en Grèce, où s'accumulent gilets et canots de sauvetage, fin novembre 2015
© Radio France - Omar Ouahmane

En Grèce, les autorités déplorent officiellement le manque de moyens pour détecter et interpeller les djihadistes qui pourraient s'infiltrer parmi les réfugiés.

Sur l'île de Lesbos, où l'Europe a récemment ouvert son tout premier « hotspot » pour enregistrer les demandeurs d'asile et renforcer les contrôles, rien n'a vraiment changé, comme a pu le constater sur place notre envoyé spécial Omar Ouahmane.

Publicité
Gillets et canots de sauvertage dans une décharge de Lesbos, le 21 novembre 2015
Gillets et canots de sauvertage dans une décharge de Lesbos, le 21 novembre 2015
© Radio France - Omar Ouahmane
Un premier hotspot inauguré en Grèce, sur l'île de Lesbos
Un premier hotspot inauguré en Grèce, sur l'île de Lesbos