Publicité
En savoir plus
Le Palais de justice de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, fin 2015
Le Palais de justice de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, fin 2015
© Radio France - Marie-Pierre Vérot

Depuis le 1er janvier, faute de moyens et avec des effectifs encore en baisse, le tribunal de Bobigny a dû se résoudre à supprimer 20% des audiences chaque mois. Il se voit en effet amputé d'un quart de ses magistrats du siège et de 8% de ceux du Parquet.

Bobigny est pourtant le 1er tribunal de France après Paris .Ce manque de magistrats met en danger le service public de la justice dans un département déjà déshérité. C'est ce que dénoncent d'une même voix juges et avocats. D'où cette décision drastique, qui est aussi inédite.

Publicité

Reportage de Marie-Pierre Vérot .

> Ecoutez également en complément :

  • Deux avocates, Valérie Grimaud et Perrine Crosnier . Avocates l'une depuis 20 ans, l'autre plus de 30 ans en Seine-Saint-Denis et spécialisées dans les affaires familiales. Perrine Crosnier est aussi responsable du Syndicat des avocats de France au TGI de Bobigny et Valérie Grimaud préside la commission Droit de la famille du barreau :

Écouter

3 min

  • Sophie Combes est magistrate à Bobigny , au service civil où elle s'occupe de l'exécution des peines :

Écouter

3 min

> Retrouvez aussi notre récent "Pixel", reportage multimédia interactif, "Quels moyens pour la Justice ?"

Quels moyens pour la Justice ?

4 min

Références

L'équipe

Catherine Petillon
Collaboration
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration