Publicité
En savoir plus

"Le fardeau de l'immigration", c'est le mot clé du Front national et de sa présidente. Ce week-end, se tenait à Marseille l'université d'été du parti. ** Catherine Duthu l'a suivie.**

"On est chez nous",scandent 3500 militants pendant le discours de clotûre de l'université d'été du FN le 6 sept 2015 à Marseille
"On est chez nous",scandent 3500 militants pendant le discours de clotûre de l'université d'été du FN le 6 sept 2015 à Marseille
© Radio France - Catherine Duthu

Pour le discours de clôture , la chef de file de l'extrême-droite a lâché ses coups, face à 3 500 militants galvanisés.

Publicité

Pas question d'être généreux avec la misère du monde s'est insurgée à la tribune Marine Le Pen.

La crise des migrants était au coeur de l'Université d'été du Front national. La présidente du parti, Marine Le Pen, ne pouvait pas réver d'un meilleur sujet, pour faire oublier les divisions internes au parti. Dans son discours de clôture, très à droite, la présidente du parti a repris le concept de **"submersion migratoire" ** :

Écouter

1 min

Marine Le Pen avec les journalistes, à Marseille, lors de l'université d'été du Front national, le 6 septembre 2015
Marine Le Pen avec les journalistes, à Marseille, lors de l'université d'été du Front national, le 6 septembre 2015
© Radio France - Catherine Duthu

En clôture de l'Université d’été, Marine Le Pen a également évoqué la crise agricole qui frappe la France.

Pendant que son père, Jean-Marie Le Pen, lançait depuis Marseille également une nouvelle formation baptisée « Rassemblement bleu blanc rouge » .

Écouter

1 min

Deux militants du Front national de la jeunesse à Marseille le 6 septembre 2015 pour l'université d'été du FN
Deux militants du Front national de la jeunesse à Marseille le 6 septembre 2015 pour l'université d'été du FN
© Radio France - Catherine Duthu

L'enjeu principal de cette Université d'été du Front national était bien sûr les élections régionales de décembre prochain. Marine Le Pen ambitionne d'emporter jusqu'à cinq régions, dont le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Mais dans la perspective de continuer à s'implanter, à installer de nouveaux élus locaux, la formation des jeunes est primordiale.

Reportage avec de jeunes militants :

Écouter

1 min