A Harlow, trois Polonais ont été agressés ces trois dernières semaines, l’un d’entre eux est mort. La police parle d’une agression "potentiellement xénophobe"
A Harlow, trois Polonais ont été agressés ces trois dernières semaines, l’un d’entre eux est mort. La police parle d’une agression "potentiellement xénophobe" ©Radio France - Antoine Giniaux
A Harlow, trois Polonais ont été agressés ces trois dernières semaines, l’un d’entre eux est mort. La police parle d’une agression "potentiellement xénophobe" ©Radio France - Antoine Giniaux
A Harlow, trois Polonais ont été agressés ces trois dernières semaines, l’un d’entre eux est mort. La police parle d’une agression "potentiellement xénophobe" ©Radio France - Antoine Giniaux
Publicité

Correspondant de Radio France en Grande-Bretagne, Antoine Giniaux s'est rendu à Harlow, à 50 kilomètres au nord de Londres. Là-bas, ce sont surtout les immigrés d’Europe de l’Est et les Polonais qui sont visés. Reportage.

Le 27 août dernier, un ouvrier polonais de 40 ans a reçu un coup de poing, sa tête a heurté le sol... Il est mort a l’hôpital. Depuis, deux autres Polonais ont été agressés. La police a arrêté puis relâché des adolescents. Cette violence était idiote, répètent les clients à la sortie du pub... Mais certains le disent ouvertement : s’il y a eu un problème, c’est parce qu’il y a trop d’immigrés.

A Harlow, les habitants ont voté à 68% pour le Brexit
A Harlow, les habitants ont voté à 68% pour le Brexit
© Radio France - Antoine Giniaux

Et ce n’est pas un discours isolé. Ici, 68% des habitants ont voté en juin pour quitter l’Union européenne. Alors même s’il y a eu une marche, un hommage, des fleurs, des discours... Après les agressions, rien n’est plus pareil.

Publicité

L'équipe

Catherine Petillon
Collaboration
Micro France Culture
Micro France Culture
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration