Photo prise en 1976 du chanteur jamaïquain Bob Marley, décédé à 36 ans en 1981 des suites d'un cancer. ©AFP - HO
Photo prise en 1976 du chanteur jamaïquain Bob Marley, décédé à 36 ans en 1981 des suites d'un cancer. ©AFP - HO
Photo prise en 1976 du chanteur jamaïquain Bob Marley, décédé à 36 ans en 1981 des suites d'un cancer. ©AFP - HO
Publicité
Résumé

Devenu icône universelle, Bob Marley va prendre conscience progressivement du poids de sa parole. Le grand historien Patrick Boucheron revient sur Bob Marley et l'incroyable puissance de son oeuvre dans les années 70 et 80.

En savoir plus

3 juillet 1980. La pluie tombe à grosse goutte, mais rien ne pourrait arrêter les milliers d'admirateurs de Bob Marley qui va se produire aux portes de Paris pour un concert mythique au Bourget. 50 000 personnes vont se réunir, on n’avait plus vu pareil rassemblement de jeunes depuis mai 68. "Jean-Paul II avait rassemblé moins de monde", avait ironisé Coluche. Pour l'historien Patrick Boucheron, au-delà du nombre, le "prophète du reggae" rassemble autant par sa musique rebelle et non violente que par l'histoire qu'elle véhicule.

"1980 et le fameux concert du Bourget de Bob Marley, c'était vraiment l'irruption du monde ! Avant internet, comment cette histoire pouvait nous être raconté, si ce n'est en regardant la pochette des disques. Moi j'apprenais tout en même temps : qu'est-ce que c'était que cette musique qui parlait de l'Ethiopie, de Révolution mais qui en parlait de manière syncopée, agréable, chaloupée. La musique divise les jeunes, mais celle là était consensuelle." Patrick Boucheron

Publicité
22 min
Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Doria Zénine
Réalisation
Amélie Perrot
Collaboration