Christian Guémy alias C215 travaille sur le portrait de Simone Veil à Nice en 2018
Christian Guémy alias C215 travaille sur le portrait de Simone Veil à Nice en 2018 ©AFP - Valery Hache
Christian Guémy alias C215 travaille sur le portrait de Simone Veil à Nice en 2018 ©AFP - Valery Hache
Christian Guémy alias C215 travaille sur le portrait de Simone Veil à Nice en 2018 ©AFP - Valery Hache
Publicité

Christian Guémy peint au pochoir les portraits de grandes personnalités de l'histoire comme Simone Veil ou Jean Moulin dont les visages ornent boîtes aux lettres et armoires électriques. L'artiste militant raconte comment il est devenu fou d'histoire.

Avec

Fou d’histoire, pour donner la parole à ceux, et à celles, qui ne sont pas historiens, pas historiennes, mais qui se plongent dans le passé, qui baignent dans l’histoire.

Nous avons tous croisé ses œuvres. Parfois, au détour d’une rue, sur un mur, une boîte aux lettres, une armoire électrique, surgit un visage connu ou inconnu. Un visage qui nous regarde d’un autre temps, mais dont la présence pariétale fait écho à ce que nous vivons. Une lettre et un nombre comme signature, C215 : l’artiste Christian Guémy est fou d’histoire.

Publicité

L'histoire à la portée de chacun

"Mon projet, c'est de pouvoir rassembler les gens et de voir ce qui peut concorder entre eux. Rassembler le passé, le présent, (…), la tradition et la modernité". Bombe aérosol et pochoir à la main, C215, de son vrai nom Christian Guémy, recouvre le mobilier urbain de visages au retentissement historique. Simone Veil, Lucie Aubrac, André Malraux, Victor Hugo… Le geste mémoriel de l’artiste interroge les figures historiques à l’aune du présent.

"Mes portraits sont des suggestions. L'un des intérêts de l'art urbain, c'est qu'il n'y a pas de médiation. Lorsqu'il s'agit d'une figure historique connue, j'appose un petit cartel avec le nom de la personne et ses dates de naissance et de mort. Il n'y a pas de manuel d'interprétation (…), explique Christian Guémy. Un enfant, un touriste étranger, un immigré, une personne âgée, quelqu'un qui n'aurait pas les codes peut partager les choses".

Interpeller le regard

Dans le sillage de l’artiste de rue Ernest Pignon-Ernest, Christian Guémy investit le paysage urbain comme une toile pour transmettre l'histoire. Poilus, compagnons de la Libération sans oublier celles et ceux restés anonymes, Christian Guémy s'intéresse aux acteurs de l'histoire.

"J'ai un style qui exacerbe légèrement toutes les marques du visage pour créer une interpellation, explique Christian Guémy. Je travaille sur le regard pour que chacun se sente interpellé. Pour moi, c'est important que le portrait puisse véhiculer une émotion".

Notre invité

Christian Guémy est artiste pochoiriste connu sous le nom de C215.

Pour aller plus loin

  • Le compte Instragram de Christian Guémy
  • L'exposition Entre ombre et lumière du 7 février au 8 mai 2022 au Musée de l’Ordre de la Libération à l'Hôtel des Invalides à Paris
  • L'exposition Autographes du 5 février au 8 mai 2022 à la Maison Aragon-Triolet à Saint-Arnoult-en-Yvelines

Sons diffusés dans l'émission

  • Archive à propos des Compagnons du devoir sur la RDF le 23 novembre 1953
  • Archive d'un reportage au salon du bricolage dans Aujourd'hui Madame sur Antenne 2 le 23 novembre 1974
  • Archive de Maurice Genevois qui évoque la Première Guerre mondiale dans l'émission Le bestiaire de l'oubli sur France Culture de 14 septembre 1971
  • Extrait du film L'Armée des ombres de Jean-Pierre Melville avec Lino Ventura, 1969
  • Archive d'Ernest Pignon-Ernest dans Nuits magnétiques sur France Culture en 1979
  • Montage des voix de Simone Veil, Guillaume Apollinaire, Neil Armstrong, suivi de Paris, Paris, Paris chanté par Joséphine Baker et Almost Blue de Chet Baker
  • Archive de Charles Le Goasguen, compagnon de la Libération, interviewé en 1970
  • Chanson Le Chant des partisans par Germaine Sablon

Générique de l'émission : Origami de Rone

Cette émission a été diffusée pour la première fois le 11 février 2022.

L'équipe