Exposition La Commune de Paris à l'Hôtel de Ville de Paris (2011) - Gardes nationaux et curieux sur la colonne Vendôme renversée le 16 mai 1871 - Photo : Bruno Braquehais - BHVP. (Wikipédia)
Exposition La Commune de Paris à l'Hôtel de Ville de Paris (2011) - Gardes nationaux et curieux sur la colonne Vendôme renversée le 16 mai 1871 - Photo : Bruno Braquehais - BHVP. (Wikipédia)
Exposition La Commune de Paris à l'Hôtel de Ville de Paris (2011) - Gardes nationaux et curieux sur la colonne Vendôme renversée le 16 mai 1871 - Photo : Bruno Braquehais - BHVP. (Wikipédia)
Exposition La Commune de Paris à l'Hôtel de Ville de Paris (2011) - Gardes nationaux et curieux sur la colonne Vendôme renversée le 16 mai 1871 - Photo : Bruno Braquehais - BHVP. (Wikipédia)
Exposition La Commune de Paris à l'Hôtel de Ville de Paris (2011) - Gardes nationaux et curieux sur la colonne Vendôme renversée le 16 mai 1871 - Photo : Bruno Braquehais - BHVP. (Wikipédia)
Publicité
Résumé

Gravures, lithographies, imprimés, dessins, photographies, peintures, sculptures... L'iconographie des évènements de la Commune de Paris est foisonnante. Hostile ou bienveillante suivant l'artiste, sa diversité nous révèle ces événements dans toute leur complexité.

avec :

Laure Godineau (Historienne).

En savoir plus

Quelles images nous viennent à l’esprit au moment d’évoquer la Commune de Paris, en 1871 ? Quelques années après les événements, Armand Dayot, critique et historien d’art fait paraître, « L’Invasion, Le siège, la Commune. 1870-1871. d'après des peintures, gravures, photographies, sculptures, médailles, autographes, objets du temps... » Il offre une multitude d’images de la Commune, mais est-il possible d’en parler sans donner son avis. À propos de la semaine sanglante, il écrit : « Ici nous sommes en pleine horreur. Rien ne peut excuser ces fusillades en masse qui, au lendemain de l’entrée des troupes de Versailles à Paris, se produisirent sur tant de points. Les noms des chefs qui les ordonnèrent et le nom de celui qui aurait pu les empêcher doivent être voués, à travers les âges, à l’exécration de l’humanité. La violence de la lutte ne justifie par l’assassinat ». Peintures, gravures, photographies, sculptures, médailles, autographes, objets du temps... comment représenter la Commune ? Quels messages et quelles mémoires portent ces images qu’il s’agit de décrypter ? Xavier Mauduit

Des drapeaux rouges, des barricades, des Parisiens et Parisiennes en godillots, des uniformes de la Garde nationale, l’air sévère de Louise Michel, des canons, des cadavres ensanglantés, des pavés, la colonne Vendôme abattue : les images de la Commune sont nombreuses, et elles recoupent parfois les clichés que l’on s’en fait. Rien d’étonnant à cela : gravures, peintures, photographies, symboles ont été utilisés abondamment du côté des fédérés pour légitimer la Commune, ou au contraire du côté des troupes versaillaises pour l’attaquer. 

Publicité

Que nous disent ces images, notamment sur ces regards construits et portés sur l’un et l’autre camp ? Comment ont-elles influencé la réception ultérieure de la Commune  ? Et quel est l’intérêt et l’usage de ces images pour l’historien et l’historienne ? 

Nous en parlons avec notre invitée Laure Godineau, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l'Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité (USPC), elle est spécialiste du XIXe siècle et travaille notamment sur la Commune de Paris et l'exil politique. Elle est l'autrice de La Commune de Paris, par ceux qui l'ont vécue (Éditions Parigramme, 2010), La Commune de 1871 expliquée en images (Seuil, 2021) et a dirigé avec Marc César La Commune de 1871 : une relecture (Créaphis Éditions, 2019, rééd. augmentée, 2020). 

Les autres Communes ont laissé moins d'images, cela nous fait réfléchir aussi sur notre mémoire (...) pendant longtemps, on s'est focalisé sur la Commune de Paris parce que de fait, c'est le mouvement qui a une importance majeure. Mais il y a des mouvements communalistes de province sur l'ensemble du territoire (...) On n'a pas ou très peu d'images de ces mouvements , cela contribue à tourner le regard uniquement sur Paris. Laure Godineau

À lire aussi : La Commune de Paris, explosion anarchique ? Idée reçue n°1

Sons diffusés :

  • Extrait du film La Commune (1971) réalisé par Cécile Clairval-Milhaud. Proclamation du Comité central de la garde nationale à l'Hôtel de ville. 
  • Extrait de la fiction radiophonique Les Versaillais, France Inter, 1970. 
  • Archive 1976 - FR3 - Le temps des fêtes - Les grandes batailles du passé. 
  • Archive - 1971 - Portrait de Louise Michel par l'éditeur Pierre-Victor Stock.
  • Extrait du film La Commune (2000) réalisé par Peter Watkins.
  • Musique - Les Quatre Barbus - Le tombeau des fusillés - Paroles de Jules Jouy. 
  • Musique - Francesca Solleville - Le drapeau rouge - Parole Paul Brousse et Achille Le Roy. 
Références

L'équipe

Xavier Mauduit
Production
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Eric Lancien
Réalisation
Odile Joëssel
Collaboration
Marion Dupont
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation
Somaya Dabbech
Réalisation
Maïwenn Guiziou
Production déléguée