David Madec, fou d'histoire : épisode 30null du podcast Fou d'histoire

David Madec, administrateur du Panthéon, devant la maquette historique du Panthéon.
David Madec, administrateur du Panthéon, devant la maquette historique du Panthéon. - ©LeCMN
David Madec, administrateur du Panthéon, devant la maquette historique du Panthéon. - ©LeCMN
David Madec, administrateur du Panthéon, devant la maquette historique du Panthéon. - ©LeCMN
Publicité

Administrateur du Panthéon, David Madec est le gardien de ce haut lieu de la République. Des héros inconnus aux illustres figures de l'histoire panthéonisées, il nous raconte l'histoire du monument national et de la politique mémorielle qu'il révèle.

Avec
  • David Madec Administrateur du Panthéon

Fou d’histoire, pour donner la parole à ceux et à celles qui portent l’histoire et qui valorisent le patrimoine.

En 1908, paraît une Histoire et guide illustré du Panthéon d’Ernest Dumonthier. Nous y trouvons l'historique du monument, la description extérieure et intérieure, un guide pour la visite du monument et les explications des sujets de peinture, et la présentation de la crypte : "À l’extrémité de la nef principale, de chaque côté de l’abside, se trouve un double escalier en pierre conduisant à la crypte, située en contre-bas, à 5m85 du sol. Elle contient 46 tombeaux d’hommes célèbres et 5 urnes ne renfermant que le cœur." Comme dans tout bon guide, le lecteur trouve des informations pratiques : "Le Panthéon est ouvert au public, tous les jours, excepté le lundi : en été de 10h à 5 heures ; en hiver de 10h à 4 heures." Le Panthéon se visite toujours, et c’est un moment édifiant, mais les horaires ont changé.

Publicité

Administrateur du Panthéon et gardien de ce lieu au cœur de l'histoire de la République française, David Madec est notre invité.

Valoriser un monument au cœur de l'histoire

Abbaye commandée par Louis XV, devenue mausolée républicain après la Révolution, le destin du Panthéon est intimement lié à l’histoire. Au cœur des affrontements idéologiques et politiques depuis sa construction, le monument haut de 83 mètres a changé d’affectation pendant près de cent ans. Les funérailles grandioses de Victor Hugo marquent en 1885 l'inscription du Panthéon comme temple célébrant l’engagement des grandes femmes et des grands hommes.

"Il ne faut pas voir ce monument comme un cimetière, mais plus comme l'écrin des valeurs que la République souhaite honorer. Ce sont toujours des choses positives qui sont au Panthéon. Quand Jacques Chirac fait entrer les Justes de France, il le fait après la reconnaissance du rôle infâme de certains Français (sous l'Occupation), notamment dans la rafle du Vel d'Hiv. Au Panthéon, c'est vraiment tout ce qu'il y a de positif dans l'humanité qui est là, présent. Il y a quelque chose de réjouissant dans ce monument", observe David Madec.

Le Pourquoi du comment : Histoire
3 min

"Au Centre des monuments nationaux, notre travail porte aussi sur ceux qui sont un peu oubliés ou peu regardés. C'est d'ailleurs très drôle de voir les tendances de fréquentation des visiteurs. On voit par exemple que quelqu'un comme Jaurès est moins regardé aujourd'hui par les visiteurs, ce qui est assez étonnant. Au CMN, on s'attache systématiquement à valoriser aussi les grandes actions de ces hommes", explique David Madec.

Pour aller plus loin

Sons diffusés dans l'émission

  • Archive de la fiction radiophonique À un cheveu près sur la RDF le 7 février 1957
  • Archive sur le transfert des cendres de Louis Braille au Panthéon dans le Journal des Actualités françaises, le 26 juin 1952
  • Archive du discours d'André Malraux à l'occasion de l'entrée au Panthéon des cendres de Jean Moulin, diffusé sur la RDF le 19 décembre 1964
  • Archive d'un reportage sur Joséphine Baker de Maryse Burgot pour France 24 le 1er décembre 2021
  • Extrait du documentaire Le Pendule de Foucault au Panthéon, réalisé par Isabelle Clarke en 1995
  • Archive sur le pèlerinage de Glouesnou sur France 3 le 1er juin 2000

Générique de l'émission : Origami de Rone

L'équipe