Macha Méril à Paris en 2020
Macha Méril à Paris en 2020
Macha Méril à Paris en 2020 ©Getty - Éric Fougère - Corbis
Macha Méril à Paris en 2020 ©Getty - Éric Fougère - Corbis
Macha Méril à Paris en 2020 ©Getty - Éric Fougère - Corbis
Publicité
Résumé

Révolution russe, Nouvelle Vague, Mai 68... la trajectoire personnelle de Macha Méril croise des épisodes majeurs du XXe siècle. L'actrice, comédienne et romancière nous raconte comment et pourquoi elle s'intéresse à l'histoire.

avec :

Macha Méril (Comédienne et romancière).

En savoir plus

Fou d’histoire, pour donner la parole à ceux et à celles qui ne sont pas historien, qui ne sont pas historienne, mais qui portent un regard sur le passé. Actrice, autrice, Macha Méril est porteuse d’une histoire, celle de sa famille, mais aussi celle de sa vie, qu’elle s’est construite. Cette histoire est aussi la nôtre, aussi où nous croisons des cosaques, des princesses russes, des génies du cinéma, de la musique, et Vania, Vassia et la fille de Vassia, titre de son roman. Fou et folle d’histoire, car il faut savoir tourner la tête en arrière pour regarder vers l’avant.

Une histoire familiale marquée par la révolution russe

Macha Méril, actrice de la Nouvelle Vague, puis comédienne de théâtre et auteure de nombreux romans, plonge par ses racines familiales dans l’un des aspects de l’histoire du XXe siècle les plus prégnants. Ses parents, le prince Wladimir Gagarine et Marie Belsky, fuient la Russie au cours de la révolution de 1917, comme de nombreux aristocrates russes. "Tous les éditeurs de France me disaient : 'Écrivez votre vie, votre histoire, princesse Gagarine, c'est merveilleux !', se souvient Macha Méril. Ils s'imaginent qu'une aristocrate russe vit dans la zibeline et avec une cuillère de caviar à la bouche. Or nous, nous étions très pauvres."

Publicité

Cette histoire tant intime que collective, Macha Méril l’a portée toute sa vie. Elle passe sa petite enfance à Rabat au Maroc, alors sous protectorat français, avant de rejoindre la France, bercée par des histoires de Russie, bien qu’elle ne l’ait pas elle-même connue.

Outre son histoire familiale, c’est par son engagement dans le cinéma de la Nouvelle Vague aux côtés de Jean-Luc Godard, Éric Rohmer, ou encore Maurice Pialat, puis dans les révoltes de Mai 68 et les avancées féministes que Macha Méril trouve un biais pour embrasser son histoire contemporaine.

Transmettre l'histoire par le roman

Macha Méril s'empare aussi de la fiction comme voie d'exploration de l'histoire avec Vania, Vassia et la fille de Vassia (Éditions Liana Levi, 2021). Le roman narre le parcours de trois femmes dans l’émigration cosaque en France. Mêlant fiction et souvenirs personnels, Macha Méril adopte pour cet ouvrage une démarche d’historienne en se plongeant dans les archives et les œuvres historiques, accompagnée par le conseil constant de l’historien Christian Ingrao. "Les premiers cosaques étaient des éleveurs de chevaux. On disait qu'ils étaient des combattants extraordinaires parce qu'ils s'accrochaient à la crinière de leur cheval et se mettaient en dessous. Leurs ennemis ne les voyaient pas venir. Avec leur sabre, ils décapitaient les gens, explique Macha Méril. Ça m'a amusé de pouvoir tout d'un coup déterrer ces personnages tellement originaux."

Princesse russe émigrée et visage de la Nouvelle Vague, Macha Méril est notre invitée dans Fou d’histoire.

En savoir plus : Macha Méril (1/5)

Intervenante

Macha Méril est actrice, productrice et auteure. Dans les années 1960, elle est reconnue comme l'une des figures de la Nouvelle Vague. Elle tourne avec de grands réalisateurs, dont Rohmer, Godard, Buñuel, Kontchalovski, Fassbinder, Lelouch, Varda. Épouse du compositeur Michel Legrand, elle est l'auteure de nombreux ouvrages dont Vania, Vassia et la fille de Vassia (Éditions Liana Levi, 2021).

Références sonores

  • Archive de Marie Gagarine, mère de Macha Méril, à propos de son ouvrage Blonds étaient les blés d'Ukraine au micro de Bernard Pivot dans Apostrophes - A2, 10 novembre 1989
  • Musique "Ah ! si j'étais riche..." par Ivan Rebroff, extrait de la comédie musicale Un violon sur le toit
  • Archive sur les étudiants chez Renault à Billancourt en Mai 1968
  • Archive de Jean-Luc Godard au micro de Monique Berger dans Inter-spectacles - France Inter,  5 décembre 1964
Références

L'équipe

Xavier Mauduit
Production
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Jeanne Delecroix
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Marion Dupont
Collaboration
Sophie-Catherine Gallet
Production déléguée
Maïwenn Guiziou
Production déléguée
Anna Grumbach
Collaboration