Jean Piat interprète Robert III d'Artois dans la série "Les Rois maudits" de Claude Barma (ORTF, 1972)
Jean Piat interprète Robert III d'Artois dans la série "Les Rois maudits" de Claude Barma (ORTF, 1972) - Madelen
Jean Piat interprète Robert III d'Artois dans la série "Les Rois maudits" de Claude Barma (ORTF, 1972) - Madelen
Jean Piat interprète Robert III d'Artois dans la série "Les Rois maudits" de Claude Barma (ORTF, 1972) - Madelen
Publicité

Les Rois maudits, fresque historique en sept volumes de Maurice Druon, a passionné (et passionne encore) les lecteurs et lectrices grâce à son savant mélange de personnages historiques, éléments légendaires et intrigue romanesque dans un décor médiéval. La fiction devient alors vecteur d'histoire.

Avec
  • Gérard Gengembre Critique littéraire, professeur émérite de littérature française à l’Université de Caen
  • Bart Van Loo Écrivain

Nous sommes en 1955 quand paraît Le Roi de fer, le premier volume de la série Les Rois maudits de Maurice Druon. L’épopée commence ainsi : "Un tronc entier, couché sur un lit de braises incandescentes, flambaient dans la cheminée. Les vitraux verdâtres, cloisonnés de plomb, filtraient un jour de mars avare de lumière. Assise dans un haut siège de chêne au dossier surmonté des trois lions d'Angleterre, la reine Isabelle, le menton sur la paume, contemplait vaguement les lueurs du foyer. Elle avait vingt-deux ans…" Druon termine sa série en 1977 avec Quand un roi perd la France. En 1877, la fresque romanesque, elle aussi, avait vingt-deux ans.

Naissance du roman historique au XIXe siècle

Ce n’est qu’au XIXe siècle qu’une frontière est clairement établie entre l’écriture historique et l’écriture romanesque. L’essor du romantisme dans les arts et la littérature s’accompagne d’une certaine nostalgie envers le passé, d’une fascination pour les récits originels et pour le folklore fantasmé du Moyen Âge. La formation des États-nations encourage l’essor des fictions historiques et à la fin du siècle, le format du roman-feuilleton permet à ces récits de devenir plus longs, plus élaborés et plus accessibles.

Publicité

Pour Gérard Gengembre, professeur émérite de littérature française à l'Université de Caen, "l'histoire est un genre littéraire qui entreprend le récit des siècles passés. Le roman historique, par rapport à l'écriture historique, lui, prend le parti de la fictionnalisation. Met-on plutôt des personnages appartenant à l'histoire, ou bien donne-t-on le premier plan au personnage fictif pour construire une intrigue qui permette une traversée du temps de l'histoire ?"

Le succès des sagas historiques

Le roman historique est longtemps décrié par les historiens et présenté comme un sous-genre de la littérature, prompt à accorder une large place au sentimentalisme, aux propos racoleurs, à une vérité scientifique tronquée au nom du sensationnalisme. Cependant les grandes sagas historiques de la seconde moitié du XXe siècle changent la donne. 

Le succès fulgurant des sept volumes des Rois maudits de Maurice Druon et de l'adaptation télévisée éponyme prouve au grand public qu'il est possible de mettre l'histoire en fiction de manière sérieuse autant que plaisante. Les aventures de Mahaut d'Artois, Philippe le Bel et Guillaume de Nogaret, sur lesquels planent la terrible malédiction lancée par Jacques de Molay depuis le bûcher, passionnent la France et font de la saga un monument de la culture populaire des années 1960

Le créateur de Games of Thrones, George R.R. Martin lui-même, affirme que Maurice Druon est son héros et que l'écriture de sa saga a été très influencée par sa lecture des Rois maudits. Gérard Gengembre affirme que "le roman historique, le récit historique et l'histoire romancée constituent les moyens privilégiés pour le grand public de se retrouver et de se repenser à travers l'histoire".

Comment expliquer le succès des grandes sagas historiques ? Comment la réconciliation entre écriture littéraire et écriture historique s'est-elle opérée ? Qui sont, aujourd'hui, les héritiers de Maurice Druon et de ses romans à succès ?

14 min

Intervenants

Gérard Gengembre est critique littéraire, professeur émérite de littérature française à l’Université de Caen, spécialiste de la littérature du XIXe siècle et de l’histoire du roman historique. Il a publié :

  • Balzac, Le forçat des lettres (Perrin, 2013)
  • Le Roman historique (Klincksieck, 2006)
  • Napoléon, l’empereur immortel (Éditions du Chêne, 2002)
  • À vos plumes citoyens ! Écrivains journalistes, orateurs et poètes, de la Bastille à Waterloo (Gallimard, 1988)

Bart Van Loo est écrivain, auteur de l'épopée scientifique Les Téméraires. Quand la Bourgogne défiait l'Europe (Flammarion, 2020).

Références sonores

  • Archive de Marguerite Yourcenar à propos du roman et de l'histoire - RTBF, 1er décembre 1971
  • Archive de Maurice Druon interrogé dans Rendez-vous à cinq heures - RTF, 4 juin 1955
  • Extrait de l'adaptation radiophonique des Rois maudits, premier tome "Le Roi de fer", réalisée par Christophe Hocké et interprétée par Lionel Astier - France Culture, 1er mars 2021
  • Archive de George R.R. Martin, auteur des romans Games of Thrones - France Info, 13 novembre 2014
  • Musique originale de la série Games of Thrones, thème de Ramin Djawadi