Depuis 2007, Xavier Lagneau travaille en tant qu'architecte du patrimoine avec son père Jean-François Lagneau. - ©Jean-Christophe Ballot
Depuis 2007, Xavier Lagneau travaille en tant qu'architecte du patrimoine avec son père Jean-François Lagneau. - ©Jean-Christophe Ballot
Depuis 2007, Xavier Lagneau travaille en tant qu'architecte du patrimoine avec son père Jean-François Lagneau. - ©Jean-Christophe Ballot
Publicité
Résumé

De l'église Saint-Gervais-Saint-Protais du XVe siècle à la Bibliothèque Richelieu construite à partir du XVIe siècle, en passant par La Samaritaine, Jean-François et Xavier Lagneau, architectes de père en fils, traversent chaque jour l'histoire, avec pour métier le souci de la préserver.

avec :

Jean-François Lagneau (Architecte en chef des Monuments historiques, ancien inspecteur général des Monuments historiques), Xavier Lagneau (Architecte du patrimoine).

En savoir plus

Fou d’histoire, pour donner la parole à ceux, à celles, qui ne sont pas historiens, pas historiennes, mais qui œuvrent pour mettre en valeur le passé, le patrimoine et pour le sauvegarder : architecte du patrimoine, une histoire de construction, de rénovation, de restauration et de transmission… Une histoire de famille aussi, sur plusieurs générations. "Le siècle des cathédrales", "le Paris d’Haussmann", "l’architecture victorienne" : les monuments et bâtiments qui nous entourent sont des repères dans l’histoire, dans la ville, et dans la vie.

La transmission, maître-mot de l'architecte du patrimoine

Le père est architecte en chef des Monuments historiques. Le fils est architecte du patrimoine. Le grand-père et l'arrière-grand-père étaient architectes aussi. Dans la famille Lagneau, l'histoire se transmet à travers les bâtiments, les chantiers, les monuments.

Publicité

Le père, Jean-François Lagneau est le premier à s'intéresser au patrimoine, explorant les archives Art nouveau et Art déco de son grand-père. Le fils, Xavier Lagneau, se résout à devenir architecte après s'être promis de ne pas l'être, puis emboîte le pas à son père et le rejoint après avoir fait son apprentissage. "L'architecte du patrimoine a suivi une spécialisation dans les matériaux traditionnels puisqu’actuellement, dans les écoles d'architecture, on apprend à construire avec les matériaux contemporains (le verre, le fer, l'acier, le béton), mais on a complètement oublié les techniques de construction traditionnelles", explique Jean-François Lagneau.

Leur métier consiste à redonner vie à des bâtiments classés. L'intégrité du bâtiment et son authenticité doivent alors être minutieusement conservés. Lorsque le bâtiment est encore en usage, lorsqu'il doit accueillir du public au quotidien sans être seulement visité comme au musée, il faut qu'il soit aux normes qui, elles, n'ont pas de considérations historiques. "L'architecte du patrimoine travaille à partir de quelque chose qui existe, qui a existé et qui va continuer à exister. Avant toute intervention sur un bâtiment, on s'intéresse à son histoire", précise à son tour Xavier Lagneau"La transmission est le maître-mot de notre métier. On est là pour faire en sorte que le bâtiment continue à exister pour des centaines, voire des milliers d’années".

Lorsque se font des travaux à La Samaritaine, bâtiment à la fois Art nouveau et Art déco, il faut accepter de ne pas laisser le plancher de verre, remplacé par des pavés de verre, pour des questions de sécurité. Peut-être que les visiteurs gagnent au change, les travaux révélant des fresques cachées par les décennies et les modes précédentes.

Sous leur regard sensible au patrimoine, le site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France rénovée est plus ouvert au public qu'auparavant. La Poste du Louvre , transformée, s'offre aux yeux d'un public qui y découvre des dédales cachés depuis des décennies.

L'église Saint-Gervais qui date du XVe siècle et pour laquelle Xavier Lagneau a supervisé la réfection du clocher et du transept nord avait déjà subi des travaux au XVIe, puis au XVIe siècle. Dans le Morbihan à Vannes, les travaux sur la Chapelle Saint-Yves construite au XVIIe siècle a révélé de vilaines réfections faites au XXe siècle avec du béton. Chaque bâtisse est faite des décennies et des siècles qu'elles ont parcouru. Il s'agit pour les Lagneau de sélectionner les traces qu'il faut en laisser, en marquant, souvent discrètement, l'empreinte de notre temps.

Un métier qui est celui de connaître chaque strate qui fait l'histoire d'un bâtiment devenu patrimoine et de le rénover sans laisser trop la trace du présent ou d'y faire revivre la foule au milieu de son histoire.

Nos invités

  • Jean-François Lagneau, architecte en chef des monuments historiques, ancien inspecteur général des Monuments historiques
  • Xavier Lagneau, architecte du patrimoine

Références sonores

  • Publicité pour La Samaritaine, années 1970
  • Archive sur la rénovation de la Chapelle Saint-Yves à Vannes, France 3 Bretagne, 7 janvier 2021
  • Archive sur le bal des Beaux-Arts au Palais d'hiver à Lyon dans Rhône-Alpes Actualités, RTF, 21 février 1964
  • Archive du reportage Les architectes s'emploient à créer les villes de demain, Les Actualités françaises, 1er novembre 1945
  • Archive sur la poste du Louvre dans Le 13h, TF1, 1982
  • Archive de Guy Lagneau interrogé sur l'architecture dans la ville dans Dix ans de création dans les lettres et les arts, France Culture, 25 janvier 1967

Générique de l'émission : Origami de Rone

Références

L'équipe

Xavier Mauduit
Xavier Mauduit
Xavier Mauduit
Production
Maïwenn Guiziou
Production déléguée
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Jeanne Delecroix
Collaboration
Jeanne Coppey
Collaboration
Tom Umbdenstock
Collaboration
Violette Ruiz
Stagiaire
Sam Baquiast
Stagiaire