Jérusalem, 4000 ans d'histoire en bande dessinée : épisode 6null du podcast Raconter l'histoire autrement

Couverture de la bande dessinée "Histoire de Jérusalem" de Vincent Lemire et Christophe Gaultier
Couverture de la bande dessinée "Histoire de Jérusalem" de Vincent Lemire et Christophe Gaultier - © Les Arènes BD
Couverture de la bande dessinée "Histoire de Jérusalem" de Vincent Lemire et Christophe Gaultier - © Les Arènes BD
Couverture de la bande dessinée "Histoire de Jérusalem" de Vincent Lemire et Christophe Gaultier - © Les Arènes BD
Publicité

Jérusalem, 4000 ans d'histoire, 250 pages de bande dessinée : comment raconter l'histoire millénaire, religieuse, culturelle, identitaire, architecturale, géopolitique de la ville sainte, ville-monde, nombril du monde, lieu par excellence d'échanges, de transferts, d'hybridations et de syncrétisme ?

Avec
  • Vincent Lemire Historien, géographe, directeur du Centre de recherche français à Jérusalem et maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Gustave Eiffel

Histoire de Jérusalem, en bande dessinée : quel pari risqué que de se lancer dans une telle aventure ! Comment raconter l’histoire d’une ville plusieurs fois millénaires, objet de tant de convoitises, de fantasmes, une ville carrefour, enjeu de mémoires ? Comment tout dire, ce qui est impossible, et ne rien oublier, ce qui est aussi impossible ? Comment apporter de la nuance, quel point de vue adopter et par où commencer ? Tiens, une olive…

Un olivier témoin et narrateur à Jérusalem

La bande dessinée Histoire de Jérusalem s’ouvre avec un olivier, surnommé Olivia ou Zeitoun, qui surplombe la ville, depuis le Mont des Oliviers. Témoin silencieux de 4000 ans d’histoire, symbole de longévité mais aussi de paix, c’est lui qui prend la parole pour raconter l’histoire de la ville sainte. Vincent Lemire, historien spécialiste de Jérusalem, explique le choix de l'olivier comme narrateur pour sa bande dessinée, co-signée avec Christophe Gaultier : "L'olivier est très connoté dans toutes les traditions religieuses, c'est un arbre de paix, un arbre de prospérité ; mais comme c'est un arbre, il est aussi sensible au climat, à la géographie, à la qualité du sol, au fait qu'il pleuve ou qu'il ne pleuve pas, qui fasse froid ou qu'il fasse chaud."

Publicité

Le site géographique de Jérusalem ne la prédisposait franchement pas à devenir la ville que l’on sait : par son climat, par son relief, par son hydrométrie, la localisation de Jérusalem n’est pas très favorable à l’établissement d’une colonie de peuplement. Il y fait chaud, sec, les tremblements de terre sont fréquents. Pourtant Jérusalem est devenue une ville incontournable de l’histoire mondiale, et n’a pas cessé d’attirer les regards et les convoitises des empires et des croyants.

Le Cours de l'histoire
51 min

Strates d'histoire et de mémoires à Jérusalem

Jérusalem est ainsi devenue une ville-mémoire, dans laquelle les télescopages de l’histoire abondent. Dans un même lieu, dans un même bâtiment, les périodes historiques, les religions se superposent, s’affrontent ou se mélangent. Judaïsme, christianisme, paganisme, Empire romain, islam… sont quelques-unes des influences innombrables qui émaillent l’histoire de la ville.

Capitale spirituelle, lieu de pèlerinage central pour les trois religions monothéistes, Jérusalem est une ville à la centralité indiscutable, qui a vu des moments de grande tolérance et de coexistence pacifique des religions, comme des moments de déchaînement de haine, de violence et d'intolérance. D'après Vincent Lemire, Jérusalem est "le berceau commun des trois monothéismes et ses lieux ont en permanence été surchargés et raturés de plusieurs traditions. C'est aussi le lieu où les traditions circulent entre elles. (...) Ainsi, ce qui ressort de la lecture de cette bande dessinée, ce sont sans doute les interactions, les télescopages, les porosités entre les différentes traditions religieuses."

Jérusalem, ville aux multiples visages

Jérusalem est aussi une ville-monde, qui convoque une histoire mondiale : les événements qui s’y déroulent influencent le cours de l’histoire, qu’il s’agisse du sacrifice d'Abraham, de la mort de Jésus, ou de la création de l’État d’Israël. À l’inverse, certaines décisions prises bien loin de Jérusalem, comme la conversion de l’empereur Constantin au christianisme, l’appel aux croisades du pape Urbain II à Clermont, ou le premier congrès sioniste mondial auquel participe Theodor Herzl à Bâle, sont autant de tournants qui changent le visage de la ville, sa population, son identité et son destin.

Concordance des temps
59 min

Jérusalem est également une ville-symbole, lieu investi par beaucoup d’écrivains. Chateaubriand, Flaubert, Gogol, Mark Twain, Herman Melville, ou encore Pierre Loti publient leurs récits de voyage, en font le point de départ d’une réflexion religieuse, car ils viennent parfois en pèlerinage, ou s’en inspirent pour nourrir leur pensée ou leur œuvre. Les archéologues ne sont pas en reste, qui arpentent la ville sainte pour tenter de déterminer la topographie des lieux saints bibliques : la localisation du tombeau du Christ fait ainsi l’objet d'intenses débats.

Raconter l'histoire en bande dessinée

Pour scénariser sa bande dessinée et sélectionner les éléments clés de l’histoire de la ville, Vincent Lemire s’appuie sur un corpus d’archives et de sources très important. Tous les dialogues sont tirés de ce corpus, ce qui permet au lecteur de plonger dans une version très source et référencée de l’histoire de Jérusalem. Cette transposition permet de faire vivre l’archive auprès du grand public, et atteste du grand sérieux de la recherche scientifique menée par Vincent Lemire, qui a consacré l’essentiel de ses travaux à Jérusalem et à son histoire : "Il a fallu que je redescende très profondément dans les sources pour aller récupérer un échange épistolaire, une description qui était signifiante. Ainsi, le vrai défi, la vraie difficulté, était de faire coller la démonstration pour chaque période avec des personnages et des sources qui incarnent cette histoire."

L’histoire millénaire de Jérusalem n’est pas terminée, et son statut national et international n’est aujourd’hui encore pas résolu : déchirée entre Est et Ouest, entre Palestine et Israël, quel sera l’avenir de Jérusalem ?

Notre invité

Vincent Lemire est historien, directeur du Centre de recherche français à Jérusalem et maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Gustave Eiffel.
Il a notamment publié :

Le Pourquoi du comment : histoire

Toutes les chroniques de Gérard Noiriel sont à écouter ici.

À réécouter : Pourquoi l'Église persécutait-elle les "bougres" ?
Le Pourquoi du comment : histoire
3 min

Références sonores

  • Archive Il était une fois l'olivier, Midi Atlantique, 6 mars 1980
  • Archive d'Hergé dans L’Air du temps, 29 août 1966
  • Extrait du film Monty Python : La vie de Brian de Terry Jones, 1980
  • Extrait du film Kingdom of Heaven de Ridley Scott, 2005
  • Archive sur la basilique du Saint-Sépulcre dans Quatrième lundi, ORTF, 12 avril 1971
  • Extrait du film Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson, d’après l’œuvre de J.R.R. Tolkien, 2002
  • Générique de l'émission : Origami de Rone

L'équipe