Le Serment du Jeu de paume, toile de Jacques-Louis David, 1791. Crédits : Fine Art Images/Heritage Images via Getty
Le Serment du Jeu de paume, toile de Jacques-Louis David, 1791. Crédits : Fine Art Images/Heritage Images via Getty
Le Serment du Jeu de paume, toile de Jacques-Louis David, 1791. Crédits : Fine Art Images/Heritage Images via Getty
Le Serment du Jeu de paume, toile de Jacques-Louis David, 1791. Crédits : Fine Art Images/Heritage Images via Getty
Le Serment du Jeu de paume, toile de Jacques-Louis David, 1791. Crédits : Fine Art Images/Heritage Images via Getty
Publicité
Résumé

Combien de temps faut-il pour passer d'un pouvoir absolu de droit divin à une monarchie constitutionnelle ? Sept jours ! Ce tour de force s'opère du 17 au 23 juin 1789, une semaine encore dans les esprits avec serment du Jeu de paume, un tournant décisif dans le tourbillon révolutionnaire.

avec :

Emmanuel de Waresquiel (Historien et éditeur).

En savoir plus

S’il fallait constituer un classement des événements de la Révolution française, nous serions bien embêtés. Il est sûr que la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, arriverait en tête, bien avant la Fête de la fédération, le 14 juillet 1790, pourtant à l’origine de notre fête nationale.

Ensuite, que choisir ? Le 22 septembre 1792, quand la République est proclamée ? Le 21 janvier 1793, quand le roi Louis XVI est guillotiné ? Ou le 20 juin 1789, quand les députés des États généraux prêtent le serment du Jeu de paume ?

Publicité

"Le 17-23 juin 1789 est une sorte de Semaine sainte à l'envers, ou la semaine de la sacralité de la République en gestation", commente l'historien Emmanuel de Waresquiel. "En sept jours, on assiste à quelque chose d'inouï, une révolution qui procède à un changement de souveraineté, un basculement absolu et un passage de la souveraineté du Roi à la Nation."

Emmanuel de Waresquiel ajoute : "Ce qui est passionnant dans cette semaine décisive et la promesse de 1789, c'est qu'étant donné la façon dont les choses se sont passées, sous le coup de la peur et dans une certaine anarchie, elle a été progressivement réinventée comme l'élément décisif de la légitimité d'une république en train d'advenir (...). Ce qui est passionnant quand on va aux sources et que l'on regarde les journaux, souvent inédits, des députés et des États généraux, c'est d'essayer de comprendre la façon dont les choses se sont passées, et comment elles ont été reconstruites, reformulées, réinventées pour faire de cette semaine l'acte fondateur de ce qui deviendra la République en septembre 1792."

La Révolution française est un jus bouillant dans lequel il est possible de se noyer et qui, pourtant, a des échos sur le temps long, en particulier le serment du Jeu de paume. Le 7 décembre 1879, c’est-à-dire quatre-vingt-dix ans après la Révolution française, il est de nouveau question des échos révolutionnaires dans le journal satirique Le Tintamarre. Nous pouvons y lire que "les Normands jurent sur le cidre : ils appellent ça leur serment du jus de pomme !"

Pour en parler

Emmanuel de Waresquiel est docteur en histoire et professeur à l’École Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Il est l’auteur d’une œuvre imposante sur la Révolution, l’Empire et la Restauration.

Il a notamment publié :

Sons diffusés dans l'émission

  • Archive du Journal fictif du 19 juin 1789 diffusé sur France 3 le 19 juin 1989
  • La Chanson du Tiers état par Jean-Christophe Benoît
  • Archive du discours de François Mitterrand, président de la République, sur le serment du Jeu de paume et des idéaux de la Révolution française le 20 juin 1989 à Versailles
  • Lecture par Olivier Martinaud d'un extrait du roman Ange Pitou d'Alexandre Dumas, 1850

Cette émission a été diffusée pour la première fois le 6 octobre 2020.

Références

L'équipe

Xavier Mauduit
Production
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Jeanne Delecroix
Collaboration
Laurence Millet
Réalisation
Odile Joëssel
Collaboration
Marion Dupont
Collaboration
Valentine Lauwereins
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation
Maïwenn Guiziou
Production déléguée