Le Hadîth Bayâd wa Riyâd ou Histoire de Bayad et Riyad, manuscrit illustré provenant d'al-Andalus
Le Hadîth Bayâd wa Riyâd ou Histoire de Bayad et Riyad, manuscrit illustré provenant d'al-Andalus ©Getty - Pictures From History / Universal Images Group
Le Hadîth Bayâd wa Riyâd ou Histoire de Bayad et Riyad, manuscrit illustré provenant d'al-Andalus ©Getty - Pictures From History / Universal Images Group
Le Hadîth Bayâd wa Riyâd ou Histoire de Bayad et Riyad, manuscrit illustré provenant d'al-Andalus ©Getty - Pictures From History / Universal Images Group
Publicité

Péninsule ibérique, Europe centrale, Balkans... Des pays européens ont une histoire liée à l'islam tout comme l'islam a une histoire européenne. À travers l'exemple d'al-Andalus et de l'Empire ottoman, quelle est l'histoire des relations entre l'Europe et le monde musulman ?

Avec
  • Emmanuelle Tixier du Mesnil Maîtresse de conférences à l'Université Paris-Ouest La-Défense
  • Benjamin Lellouch Maître de conférences à l'université Paris-VIII/Vincennes-Saint-Denis.

En 1733, Joseph-François Lafitau, missionnaire au Canada, fait paraître son Histoire des découvertes et conquestes des Portugais dans le Nouveau Monde. Pour comprendre ce nouveau monde, il évoque l’histoire de la Méditerranée, avec d’autres histoires de conquêtes : "On appelait alors Rumes ou Romains, les Turcs ou Musulmans d’Europe qui s’étaient établis sur les débris de l’Empire des Grecs, lesquels avaient affectés eux-mêmes de donner à leur capitale le nom de nouvelle Rome et de qualifier leur Empire, d’Empire Romain, comme aussi on y appelait Francs ou Franguis tous les Latins sans distinction." Des Pyrénées à l'Indus, de la Hongrie à l’Égypte, il s’agit d’une histoire mondiale dans laquelle se retrouvent l’Europe et le monde islamique.

Al-Andalus, terre d'islam en Europe

L'islam fait son apparition en Europe dans les premières décennies du VIIIe siècle. Les troupes arabo-musulmanes, renforcées par les combattants berbères d'Afrique du Nord nouvellement convertis, pénètrent dans la péninsule ibérique en 711. Ils renversent le royaume wisigoth et fondent al-Andalus.

Publicité

En 750, le prince omeyyade Abd al-Rahman fuit Damas et la péninsule arabique. Il s'émancipe du pouvoir central de l'Empire islamique et installe sa dynastie en al-Andalus. La ville de Cordoue devient la capitale d'un émirat indépendant. Deux siècles plus tard, Abd al-Rahman III fonde le califat de Cordoue.

"Toutes les sources dont nous disposons sur la péninsule ibérique datent du IXe et essentiellement du Xe siècle", précise l’historienne Emmanuelle Tixier du Mesnil. "L'histoire d'al-Andalus (racontée par les chroniqueurs orientaux) n’est jamais neutre. C'est le lieu où la glorieuse dynastie des Omeyyades renaît après avoir été chassée du trône califale en Orient en 750 par les Abbassides. Les chroniqueurs accorderont toujours une importance très forte à al-Andalus, qui est une sorte d’île arabe entre chrétienté et Maghreb. C'est une histoire qui est racontée plusieurs siècles après."

52 min

L'Empire ottoman, une puissance européenne ?

La dynastie ottomane voit le jour autour de 1300 au nord-ouest de l'Anatolie, actuelle Turquie. "Ottoman vient du mot Osman", explique l’historien Benjamin Lellouche. "Ce n'est pas un terme ethnique, mais un terme politique et dynastique. Un Ottoman, c'est quelqu'un de la maison d'Osman, de sa lignée ou client de cette maison. Par extension, le (terme) désigne progressivement les sujets de l'Empire."

Les successeurs d'Osman Ier regardent vers l'Europe pour étendre leur empire. La conquête des Balkans aux XIVe et XVe siècles diffuse l'islam sur le continent et transforme l’Empire ottoman en "puissance européenne". L'avancée ottomane se poursuit avec la prise de Constantinople en 1453, qui précipite la chute de l'Empire byzantin, puis la conquête des États chrétiens au nord du Danube, qui fortifie sa frontière européenne.

L'Empire ottoman atteint son apogée sous le règne de Soliman Ier le Magnifique. Il recouvre des peuples aux spécificités linguistiques et culturelles variées comme les Arabes, les Grecs, les Hongrois, les Slaves ou encore les Turcs.

Le déclin de l’Empire ottoman au XIXe siècle ne s’opère pas de manière continue. Il s'engage ainsi dans la Première Guerre mondiale, aux côtés des Allemands, dans l'espoir d'échapper à l’isolement diplomatique.

Quelles relations le continent européen entretient-il avec le monde musulman ? Quel regard les géographes arabes ont-ils porté sur l'Europe médiévale du IXe au XIIe siècle ? En quoi l'histoire de certains pays européens est-elle liée à l'islam ?

52 min

Pour en parler

Emmanuelle Tixier du Mesnil est professeure d’histoire du Moyen Âge à l’Université Paris Nanterre. Ses recherches portent sur l’histoire d’al-Andalus et sur l’histoire de la géographie arabe médiévale. Elle a participé à l'ouvrage Atlas des mondes musulmans médiévaux dirigé par Sylvie Denoix et Hélène Renel (CNRS Éditions, 2022).

Elle a notamment publié :

Benjamin Lellouch est maître de conférences à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis. Ses recherches concernent l’histoire de l’Empire ottoman, l’histoire de l’islam et du judaïsme ainsi que l’histoire de l’Europe moderne.

Il a notamment publié :

Sons diffusés dans l'émission

  • Lecture par Vanda Benes de la Description de l’Espagne dans les écrits d'Ahmad al-Razi
  • Archive sur les savoirs développés sous la dynastie des Ommeyyades en al-Andalus dans l'émission Géopolis sur France 2 le 5 juin 1993
  • Lecture par Vanda Benes d'un extrait des Chroniques de la Maison d'Osman de Kemal Pasha-zâde, traduit par Abel Pavet de Courteille en 1858