La guerre de Sécession. Les États désunis d’Amérique : épisode 3/4 du podcast Les mythes fondateurs des États-Unis

1861. Un soldat brandissant le drapeau déchiré de la 8e Pennsylvania Reserve Color Guard pendant la guerre civile américaine.
1861. Un soldat brandissant le drapeau déchiré de la 8e Pennsylvania Reserve Color Guard pendant la guerre civile américaine. ©Getty
1861. Un soldat brandissant le drapeau déchiré de la 8e Pennsylvania Reserve Color Guard pendant la guerre civile américaine. ©Getty
1861. Un soldat brandissant le drapeau déchiré de la 8e Pennsylvania Reserve Color Guard pendant la guerre civile américaine. ©Getty
Publicité

En 1861, les États-Unis se déchirent : c'est le début d'un affrontement entre le Nord abolitionniste et le Sud esclavagiste. La guerre de Sécession dure quatre ans, une guerre civile qui demeure une déchirure dans la culture américaine.

Avec
  • Patrick Weil Historien, directeur de recherche au CNRS, professeur invité à l’université de Yale et à l'Ecole d'économie de Paris.
  • Jul Dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées

À ce moment de la partie, la tension est à son comble : c’est à nous de jouer. Nous jetons le dé… 3. Nous avançons donc de trois cases notre pion, en l’occurrence un camembert. 1, 2, 3. Ah, une case jaune sur le plateau de jeu du Trivial Pursuit. Cela signifie que nous devons répondre à une question d’histoire : en quelle année a pris fin la guerre de Sécession aux États-Unis ? C’est en 1865. Bravo ! Nous obtenons une part de camembert, jaune évidemment.

La chronologie est parfois un jeu : en quelle année ? était-ce avant ? était-ce après ? Le jeu peut s’enrichir de synchronie, à la recherche des évènements qui se déroulent au même moment, des personnages historiques qui ont pu se croiser. Souvent, c’est étonnant. Ainsi, en 1865, Georges Clemenceau et Lucky Luke auraient pu boire un verre aux États-Unis, là où tous les deux se trouvaient. Ils auraient discuté de l’empereur Napoléon III qui lui aurait pu porter un jean, qui existait déjà. C’est aussi pour cela que nous aimons la chronologie : parfois, elle est ludique.

Publicité

Lucky Luke à la rencontre de la communauté noire des États-Unis

Jul : "Lucky Luke a très peu exploré les États du sud des États-Unis. Pour la première fois dans cet album (Un cow-boy dans le coton, par Jul et Achdé, Dargaud, 2020), il s'enfonce en Louisiane, dans le bayou, dans le monde des grandes plantations, il y a donc un changement géographique. Alors que la série Lucky Luke a souvent confronté le cow-boy solitaire à des communautés composantes de la grande mosaïque américaine, les Chinois, les Irlandais, les Italiens, les Russes, il y avait un très grand absent, la communauté noire. Les Noirs n'existaient pas en près de 80 albums, 75 ans d'existence dans le monde de Lucky Luke. Les aventures de Lucky Luke couvrent la période 1860-1890 mais ni la guerre de Sécession ni la communauté noire n'apparaissent dans le radar de Lucky Luke. Il était temps de réparer cet oubli et d'amener cette histoire complexe et ultra éclairante pour comprendre notre monde d'aujourd'hui parce que, la modernité de États-Unis et la nôtre, prend racine dans cette période charnière."

À réécouter : Jul, fou d’histoire
Le Cours de l'histoire
59 min

Regarder la présidence de Donald Trump par le prisme de l'histoire

Patrick Weil : "Quand on regarde l'après guerre de Sécession, les Sudistes, qui ont perdu, se reconstituent une mémoire positive en se disant : 'Nous n'avons pas combattu pour maintenir l'esclavage, nous avons combattu pour garder nos droits d'État, à être ce que nous sommes par rapport à l'État fédéral'. C'est exactement ce type d'idéologie qui est à la base du succès du trumpiste : contre l'avortement, contre les lois votées dans les États où les démocrates dominent. 'Nous, on veut garder notre pouvoir d'État fédérés et on a l'avantage de l'Electoral College pour cela'. C'est reconstruire, avec d'autres thèmes, le même type de batailles qui se déroulent (en 2020) aux États-Unis. J'ajoute que Clemenceau suit l'élection présidentielle de 1868 où pour la première fois un président impeached se présente au suffrage. C'est aujourd'hui de nouveau le cas avec Trump. Ça n'était jamais arrivé depuis 1868 ! Quand on suit ce qu'écrit Clemenceau dans ses 100 articles, on a presque l'impression de suivre la campagne d'aujourd'hui".

Nos invités

Patrick Weil est directeur de recherche au CNRS (Université Paris 1 Panthon-Sorbonne) et professeur invité à la Yale Law School. Il est spécialiste de l’histoire de l’immigration en France.
Il a notamment publié :

Jul est agrégé d'histoire et auteur de bandes dessinées.
Il a notamment publié :

Références sonores

  • Bande annonce du film Lincoln de Steven Spielberg, 2012
  • Lecture par Marion Dupont d'un extrait de la lettre de Georges Clemenceau du 23 septembre 1868 qui traite de l’élection présidentielle
  • Archive de René Goscinny, RTBF, 6 avril 1966
  • Chanson Born On The Bayou par Creedence Clearwater Revival

L'équipe