Maryline Martin, "folle" d’histoire. Construire un château fort : épisode 33null du podcast Fou d'histoire

Maryline Martin, présidente directrice générale et cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon
Maryline Martin, présidente directrice générale et cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon - © Delphine Martin
Maryline Martin, présidente directrice générale et cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon - © Delphine Martin
Maryline Martin, présidente directrice générale et cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon - © Delphine Martin
Publicité

Construire pour comprendre, tel est l’adage des ouvriers de Guédelon qui, depuis 1997, bâtissent un château fort à partir des techniques et outils du XIIIe siècle. Maryline Martin, cofondatrice du projet, revient sur les apprentissages du chantier, une manière inédite d'appréhender l'histoire.

Avec
  • Maryline Martin Présidente directrice générale et cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon

Fou d’histoire, pour donner la parole à ceux, à celles, qui ne sont pas historiens, pas historiennes, mais qui se lancent dans de folles aventures pour mieux saisir le passé : construire pour comprendre. Comment bâtir un château fort ? Comment choisir un arbre pour la charpente ? Comment le couper ? Comment choisir une pierre ? Comment la tailler ? À quel moment faut-il placer la clé de voûte et quelles techniques employaient les ouvriers du Moyen Âge pour former la croisée d'ogive ? Maryline Martin est cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon, dans l’Yonne, et elle est "folle" d’histoire !

Un chantier médiéval en perpétuel mouvement

C'est en forêt de Guédelon, dans l'Yonne, au cœur d'une ancienne carrière, que les "œuvriers" construisent chaque jour, un château fort selon les techniques du XIIIe siècle.

Publicité

Carriers, tailleurs de pierre, maçons, bûcherons, charpentiers, forgerons, tuiliers, charretiers, vanniers, jardiniers, et d'autres encore transforment et valorisent la terre, la pierre, le bois présents sur le site. Tous ensemble, ils révèlent les techniques et les gestes des bâtisseurs du Moyen Âge.

"Nous avons appris à vivre chaque jour avec ce chantier. Nous avons toujours un projet de construction en cours : quand ce n'est pas une voûte, c’est une porte entre deux tours et déjà, nous pensons à la herse qui va suivre. Nous travaillons aussi sur le chantier d'une tour d'angle qui deviendra la tour du pigeonnier. Cela veut dire que le temps, nous ne le voyons jamais passer. Nous n’avons rien vu des vingt-cinq ans qui se sont écoulés avec Michel Guyot, cofondateur du chantier", confie Maryline Martin, présidente directrice générale et cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon.

Les Nuits de France Culture
55 min

Sous le charme de l'archéologie expérimentale

"Nous avons échafaudé notre moulin et, aujourd'hui, il tourne et produit de la farine. Ce qui a été passionnant, c’est que les archéologues de l'Inrap me disaient au départ qu’il fallait que le moulin tourne à 46 tours par minute. Or nous obtenions une espèce de farine écrasée", raconte Maryline Martin. "Puis le boulanger de Guédelon est venu nous conseiller. J’ai trouvé cela drôle que ce soit le boulanger de Guédelon qui valide la vitesse du moulin auprès des archéologues. Ce sont les avantages de l'archéologie expérimentale. Il s’agit d’un travail collectif, qui mélange des compétences différentes où tous les esprits vont dans la même direction. Voilà comment Guédelon a commencé à être un lieu pris au sérieux."

Ce "laboratoire à ciel ouvert" se construit et évolue pierre par pierre depuis 1997, sous l'impulsion de Maryline Martin et Michel Guyot et sous les yeux des nombreux visiteurs.

"Aujourd'hui, nous avons les quinze couleurs que l'on retrouve sur la chapelle de Moutiers – à six kilomètres du chantier – pour faire des peintures murales. Nous avons obtenu ces couleurs à force d'observation et de travail collectif : quand les carriers trouvent de l'ocre jaune, c'est pour les filles qui font les couleurs. Quand les tuiliers trouvent de l'hématite en nettoyant leur argile, cela nous fait une autre couleur. Quand les bûcherons retrouvent des restes de meules de charbon, ils tombent sur une couleur poussier, une espèce de bleu gris magnifique", explique Maryline Martin.

"Nous sommes au XXIe siècle, nous sommes des gens modernes, et donc par conséquent nous ne sommes pas dans la reconstitution, mais dans le construire pour comprendre", ajoute Maryline Martin.

Comment les grands châteaux forts du Moyen Âge ont-ils été construits ? Comment connaître et comprendre les méthodes de construction utilisées au XIIIe siècle ? Comment les appliquer aujourd'hui ? Le chantier médiéval de Guédelon et Maryline Martin, sa directrice, nous livrent les nombreux secrets des bâtisseurs médiévaux.

Photo prise le 5 juillet 2010 sur le chantier de construction du château de Guedelon
Photo prise le 5 juillet 2010 sur le chantier de construction du château de Guedelon
© AFP - Photo prise par JEFF PACHOUD
Comme personne
5 min

Notre invitée

Maryline Martin est présidente directrice générale et cofondatrice du chantier médiéval de Guédelon. Elle signe avec Florian Renucci de La Construction d’un château fort : Guédelon (Ouest France, 2015).

Pour aller plus loin

Sons diffusés dans l'émission

  • Archive du cofondateur du chantier médiéval de Guédelon Michel Guyot sur France 3 le 22 mai 1999
  • Archive à propos du château de Coudray-Salbart dans l'émission Châteaux fantastiques diffusée sur l'ORTF le 1er novembre 1967
  • Archive à propos de la construction du château de Guédelon sur France 3 Loire Bretagne le 26 août 1998
  • Archive d'une lecture de l'ouvrage Les Grandes Heures du Louvre de Léon-Paul Fargue (Les deux sirènes, 1948) sur France Culture le 1er avril 1989
  • Archive à propos du tailleur de pierre Julien Sennoville qui a participé à des travaux sur la cathédrale d'Évreux sur France Inter le 6 avril 1969
  • Générique de l'émission : Origami de Rone

L'équipe