Pascal Convert en 2003, installant le monument rendant hommage aux fusillés du Mont-Valérien
Pascal Convert en 2003, installant le monument rendant hommage aux fusillés du Mont-Valérien
Pascal Convert en 2003, installant le monument rendant hommage aux fusillés du Mont-Valérien ©Getty - Georges Merillon /  Gamma-Rapho
Pascal Convert en 2003, installant le monument rendant hommage aux fusillés du Mont-Valérien ©Getty - Georges Merillon / Gamma-Rapho
Pascal Convert en 2003, installant le monument rendant hommage aux fusillés du Mont-Valérien ©Getty - Georges Merillon / Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

À travers ses œuvres, le plasticien Pascal Convert s'intéresse aux empreintes, aux zones d'ombre et aux traces de l'histoire. Par son travail des matières et des supports, il explore l'histoire tel un archéologue du temps.

avec :

Pascal Convert (Plasticien (sculpture, installation et vidéo) et auteur de films documentaires).

En savoir plus

Fou d’histoire, pour donner la parole à ceux et à celles qui ne sont pas historien, qui ne sont pas historienne, mais qui portent un regard sur le passé. Des Landes à l’Afghanistan et du Mont-Valérien à l’Arménie, c’est un voyage que propose le plasticien Pascal Convert, dans l’espace bien sûr, mais aussi dans le temps, en écho avec notre présent. Pascal Convert est fou d’histoire, quand l’artiste devient archéologue de l’architecture, du temps, de l’histoire.

Une plongée dans l'histoire...

La mémoire, et son antagonisme l’oubli, sont au cœur de l'œuvre de Pascal Convert. Le plasticien plonge dans les zones d’ombres de l'histoire collective ou dans celles guettées par le silence ou l'amnésie. Il qualifie lui-même sa démarche d’archéologie de l’architecture, de l’enfance, de l’histoire, du corps et des temps : "la ruine demande une très grande attention pour comprendre l'état précédent et l'état futur, explique-t-il. C'est un tourbillon, une ruine, ce n'est pas quelque chose de statique."

Publicité

En 2002, il réalise le monument en hommage aux otages et résistants fusillés au Mont-Valérien entre 1941 et 1944, cloche imposante en bronze recouverte des noms des mille huit fusillés identifiés. Un travail de mémoire toujours en cours grâce aux archives ouvertes et l'ajout de noms nouvellement identifiés.

... contre l'oubli

L'histoire de la Seconde Guerre mondiale poursuit Pascal Convert, qui s'intéresse à la trajectoire de grands résistants comme Joseph Epstein, Raymond Aubrac ou encore Daniel Cordier auxquels il consacre films documentaires et biographies. Pour Pascal Convert, "l'artiste emporte l'histoire et la mémoire vers la légende".

Pascal Convert travaille également différents matériaux, avec la symbolique qu'ils charrient, pour mettre en lumière ces histoires, comme le verre de la sculpture Le temps scellé, Joseph Epstein et son fils, exposée au Centre Pompidou à Paris. "Le verre nous pose la même question que notre rapport à l'histoire : celle de la responsabilité. Si le verre se casse, c'est qu'on ne l'aime plus et qu'on veut l'oublier."

Ces personnages de la grande histoire font écho à son histoire personnelle et familiale, passée sous silence par un grand-père héros de la Résistance : "ce n'était pas un tabou, mais on n'en parlait pas".

Histoires oubliées ou tues, zones d’ombres à éclaircir, prégnance de l’histoire dans le temps présent ; Pascal Convert est notre fou d’histoire.

Notre invité

Pascal Convert est plasticien, auteur de films documentaires et écrivain. Il a notamment publié :

Il a également réalisé les films documentaires :

Pour aller plus loin

Sons diffusés dans l'émission

  • Archive : réparation du clocher de Saint Paul lès Dax évoquée dans le JT Aquitaine midi - ORBO, 28 novembre 1969
  • Archive : la piscine de Biarritz dans Paris nous parle - RDF, 1957
  • Archive : le résistant Raymond Aubrac raconte qu'il a été arrêté, déporté et torturé par Klaus Barbie dans l'émission Vingt quatre heures sur la deux - RDF, 1972
  • Extrait : Lucie Aubrac s'exprime dans le film documentaire Joseph Epstein, bon pour la légende, réalisé par Pascal Convert en 2007
  • Archive : Georges Didi-Huberman s'exprime à propos des images des camps en 1944 - A2, 2005
  • Archive : le général de Gaulle allume la flamme du souvenir au Mont-Valérien - Actualités Françaises, 20 juin 1946