Pétrole, une histoire chère et choc : épisode 3/4 du podcast Histoire de l’énergie

Comment le pétrole est-il devenu une source d'énergie incontournable ?
Comment le pétrole est-il devenu une source d'énergie incontournable ? ©Getty - Texas Energy Museum/Newsmakers
Comment le pétrole est-il devenu une source d'énergie incontournable ? ©Getty - Texas Energy Museum/Newsmakers
Comment le pétrole est-il devenu une source d'énergie incontournable ? ©Getty - Texas Energy Museum/Newsmakers
Publicité

Connu depuis l'Antiquité, le pétrole n'a vraiment commencé à être exploité qu'à partir du XIXe siècle. Comment le pétrole est-il devenu en seulement quelques décennies une source d'énergie incontournable ?

Avec
  • Renaud Bécot Historien, maître de conférences à Sciences Po Grenoble, spécialiste d’histoire sociale et environnementale des mondes du travail en Europe occidentale
  • Philippe Tristani Historien, spécialiste d’histoire économique, des relations internationales et de l’Europe

En 1924 sort en salle L’Inhumaine, un film de Marcel L’Herbier avec un scénario de Pierre Mac Orlan, à qui l’on doit le roman Quai des brumes, devenu film grâce à Marcel Carné. Dans L’Inhumaine, Mac Orlan écrit que “le pétrole me paraît très nettement être l’odeur la plus parfaite du désespoir humain”, mais depuis la série Dallas nous savons aussi que son univers est impitoyable !

Le pétrole, une histoire millénaire

Le pétrole est une huile minérale naturelle visqueuse, noire et inflammable. Résultat de la décomposition de résidus de matière organique sur plusieurs millions d’années, il est piégé dans des formations géologiques dont il faut l’extraire pour pouvoir l’utiliser – d’où son nom d’ énergie fossile. Raffiné, distillé, le pétrole est séparé en différents composants, qui donnent lieu à des produits pétroliers divers comme le gaz (butane et propane), le gazole, le fioul, le kérosène, l’essence…

Publicité

Le pétrole est utilisé dès l’Antiquité, mais de manière marginale, comme produit pharmaceutique ou cosmétique, pour le calfatage des bateaux, et souvent pour alimenter les lampes (pétrole dit lampant). Les Grecs mentionnent déjà le pétrole et les Perses savent même le distiller. Avant le XIXe siècle, le pétrole n’est pas exploité en tant que tel, et est souvent connu et utilisé parce qu’il affleure naturellement à la surface.

Les premiers gisements découverts et exploités à la fin du XIXe siècle se situent en Europe (notamment en Roumanie et en Allemagne) et aux États-Unis (en particulier en Pennsylvanie et en Californie). L’Amérique du Sud recèle également des gisements, au Venezuela et en Argentine. Dans un deuxième temps, à partir des années 1930, d’autres gisements très importants sont découverts et exploités au Moyen-Orient. L’histoire la plus récente a vu la mise au jour de nouveaux gisements, notamment offshore, en mer du Nord, en Sibérie et en Alaska.

La Fabrique de l'Histoire
52 min

Le pétrole, or noir au cœur des convoitises

L’exploitation et l’utilisation massive du pétrole surviennent à la fin du XIXe siècle. L’invention de l’ampoule électrique fait décliner l’utilisation des lampes à pétrole, qui étaient jusque-là le débouché principal du combustible fossile. Dans le même temps, le développement de la production automobile de masse, incarnée notamment par Henry Ford, fournit pléthore de nouveaux usages au pétrole. Tout au long du XXe siècle et jusqu’à nos jours, le pétrole sert à produire différents carburants (essence, fioul, gazole, kérosène…), qui permettent de se déplacer, de s’éclairer et de se chauffer. D’autres composants du pétrole raffiné sont utilisés dans la pétrochimie pour produire des plastiques, des textiles synthétiques, des cosmétiques, et offrent au pétrole des débouchés industriels innombrables.

Un véritable système industriel se constitue autour de cette ressource miracle : prospection, extraction, raffinage, distribution, autant d’étapes dans l'exploitation d’une ressource extrêmement rémunératrice. Le cartel des Sept Sœurs, sept puissantes compagnies pétrolières, veille sur les réserves mondiales de pétrole, qu'elles contrôlent à 85%, jusque dans les années 1970. L’Anglo-Iranian Oil Company, la Royal Dutch Shell, la Standard Oil Company américaine, et bien d’autres sont les émissaires pétroliers des pays occidentaux, notamment au Moyen-Orient.

Tout au long du XXe siècle, le pétrole s’impose comme une source d’énergie majeure, supplantant les autres sources d’énergie traditionnelles, comme le charbon. Sur cette manne financière se construit une rapide croissance économique, qui contribue au développement des pays producteurs. Renaud Bécot, spécialiste d’histoire sociale et environnementale des mondes du travail en Europe occidentale, souligne que "le pétrole va devenir l'énergie la plus consommée dans le mix énergétique français à partir de 1965, et sa part va continuer à croître très fortement dans le mix énergétique jusqu'au moment de la crise pétrolière des années 1970. Ainsi, le pétrole prend une part de plus en plus importante au moment où le charbon est en train de décliner."

Le pétrole, entre enjeux géopolitiques et environnementaux

Dans le contexte de la décolonisation et de la remise en cause de l’impérialisme occidental, les pays qui possèdent les ressources pétrolières tentent peu à peu de reprendre la main sur l'exploitation, contrôlée jusqu'alors par des compagnies étrangères. Cela passe notamment par une politique de nationalisation des compagnies pétrolières. La fondation de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en 1960 marque un jalon dans cette autonomisation, qui concerne essentiellement les pays du Golfe. De nouveaux acteurs apparaissent sur le marché du pétrole, comme la Russie, avec Gazprom, et la Chine, représentée par la China National Petroleum Corporation. Les acteurs historiques du pétrole, comme les États-Unis, restent néanmoins présents.

Les années 1970 voient une progressive remise en cause du pétrole. Les chocs de 1973 et 1979 consacrent le pétrole comme un objet hautement géopolitique, au croisement des tensions internationales. Dans le même temps, des préoccupations environnementales commencent à s’exprimer et soulignent le coût sanitaire et écologique exorbitant de cette énergie fossile, qui est par définition une ressource finie, non renouvelable, et dont la consommation effrénée tranche avec l’extrême lenteur de la constitution de ses stocks.

C’est également à cette période que des catastrophes écologiques liées au pétrole font réagir l’opinion publique. En 1978, le naufrage du pétrolier Amoco Cadiz au large des côtes bretonnes cause l’une des pires marées noires de l’histoire. La pollution et les émissions de CO2 liées au pétrole, aussi bien par son extraction, sa transformation que sa consommation, sont désormais clairement établies. Pour Philippe Tristani, spécialiste d'histoire économique, "les catastrophes industrielles changent le regard porté sur le pétrole. Une instabilité apparaît avec l'alternance des chocs pétroliers et des contre-chocs pétroliers. Les Occidentaux constatent également qu'ils n'ont plus le contrôle sur cette ressource car ce sont les pays arabes producteurs de pétrole qui sont à la manœuvre."

Mais la dépendance à la ressource, elle, demeure, puisque le pétrole est encore aujourd'hui la source d’énergie la plus utilisée dans le monde. Face à l’amenuisement de la ressource et à son impact écologique délétère, le pétrole est-il arrivé à la fin de son histoire ?

La Transition
5 min

Pour en parler

  • Renaud Bécot est maître de conférences en histoire contemporaine à Sciences Po Grenoble et spécialiste d’histoire sociale et environnementale des mondes du travail en Europe occidentale. Il a soutenu en 2015 sa thèse intitulée Syndicalisme et environnement en France de 1944 aux années quatre-vingts (sous la direction de Geneviève Massard-Guilbaud, EHESS).
  • Philippe Tristani est docteur en histoire des relations internationales et de l’Europe, spécialiste d’histoire économique. Il est également enseignant dans le secondaire à Toulon. Il a soutenu en sa thèse en 2014 : L’Iraq Petroleum Company de 1948 à 1975. Stratégie et déclin d’un consortium pétrolier occidental pour le contrôle des ressources pétrolières en Irak et au Moyen-Orient (sous la direction d'Éric Bussière, Sorbonne-Université)

Références sonores

  • Archive de l'épisode 1 de la saison 1 de la série Dallas, 1978
  • Archive sur les cent ans de la découverte du pétrole dans les Actualités de midi, 2 août 1959
  • Extrait du film Les Pétroleuses de Christian-Jaque, 1971
  • Archive sur les pétroliers dans l'émission Vocation d'un homme, ORTF, 1966
  • Archive sur la bicyclette et la crise du pétrole dans le JT de 20h, 1973
  • Archive de Noël Mamère sur les pétroliers en Bretagne dans C'est la vie, 1978

L'équipe