L'historien Pierre Nora publie un deuxième volume de ses mémoires "Une étrange obstination", aux éditions Gallimard.
L'historien Pierre Nora publie un deuxième volume de ses mémoires "Une étrange obstination", aux éditions Gallimard. - ©Francesca Mantovani - éditions Gallimard
L'historien Pierre Nora publie un deuxième volume de ses mémoires "Une étrange obstination", aux éditions Gallimard. - ©Francesca Mantovani - éditions Gallimard
L'historien Pierre Nora publie un deuxième volume de ses mémoires "Une étrange obstination", aux éditions Gallimard. - ©Francesca Mantovani - éditions Gallimard
Publicité

Éditeur chez Gallimard pendant cinquante-sept ans, historien, auteur des mythiques "Lieux de mémoire" et directeur de revue pendant quarante ans, Pierre Nora raconte son parcours intellectuel et professionnel dans le deuxième volume de ses mémoires.

Avec
  • Pierre Nora Historien, éditeur, membre de l'Académie française

Ouvrons le livre, Une étrange obstination, publié chez Gallimard, comme de bien entendu. Lisons : "Cinquante-sept ans de Gallimard et trente-cinq ans d’enseignements supérieur et de recherche, plus de mille livres édités, sept volumes de Lieux de mémoire, quarante ans à la tête du Débat". C’est une aventure intellectuelle, mais aussi une aventure humaine, faite de rencontres !

Pierre Nora, un "marginal central"

Entré chez Gallimard en 1965, enseignant à Sciences Po puis à l’EHESS, Pierre Nora a été au centre d’un âge d’or des sciences humaines. Proche de Claude Lévi-Strauss, de Michel Foucault, de Marcel Gauchet, observateur privilégié de la dynastie Gallimard, Pierre Nora se définit comme un "marginal central". Marginal, car cette double appartenance au monde de l’édition et au monde universitaire l’a parfois desservi et mis en retrait d’un des deux univers ; central, car il a été de tous les grands débats d’idées – en tant que témoin ou auteur"J'ai longtemps été marginal (…), j'ai été historien grâce à Gallimard et j'ai été éditeur grâce aux haute études (EHESS)", confie l'historien.

Publicité

Écrire sa propre histoire

À travers le récit de ce parcours professionnel et intellectuel, c’est toute l’histoire des idées du second XXe siècle qui défile. De l’essor de l’histoire contemporaine à celui de l’ethnologie et de l’anthropologie, du décloisonnement des disciplines à l’intérêt nouveau porté à l’historiographie ou à l’épistémologie, Pierre Nora raconte les échanges, les réflexions, les amitiés et les accrochages qui ont contribué à faire de cette période un moment d’exception pour le monde universitaire et éditorial : "c’est une aventure intellectuelle que je raconte. C’est l'aventure intellectuelle des autres et la mienne." L'historien témoigne de cette période dans son ouvrage Une étrange obstination : "Je fais de l’égo-histoire, mais je fais aussi l’histoire de l’époque. J’ai voulu laisser un témoignage, (...) une foison de souvenirs, avec le sentiment que j’en avais le devoir car j’avais été au cœur d’une des époques les plus effervescente intellectuellement de la France contemporaine".

Durant quarante ans, de 1980 à 2020, Pierre Nora fut également directeur de la revue Le Débat. Avec Krzysztof Pomian et Marcel Gauchet, la revue a réuni plus de mille auteurs, parmi lesquels se retrouvent les noms les plus prestigieux de l’histoire des idées récente : Paul Veyne, Gilles Lipovetsky, Milan Kundera, Claude Lévi-Strauss, René Thom, V.S. Naipaul, Carlos Fuentes… Quel regard l’auteur des Lieux de mémoire porte-t-il aujourd’hui sur ce demi-siècle d’aventures intellectuelles ?

À réécouter : Egohistoire 3/3

Notre invité

Pierre Nora est historien, éditeur et membre de l'Académie française.

Bibliographie

Références sonores

  • Montage des voix de Michel Foucault, Jean Giono, Louis Velle et Pierre Nora sur le morceau The Man in Love de Miles Davis
  • Archive de Gaston Gallimard à propos de l'édition, ORTF, 1953
  • Archive de Michel Foucault interrogé par Pierre Dumayet dans Lectures pour tous, ORTF, 15 juin 1966

Générique de l'émission : Origami de Rone