Statue de Taharqa, roi de Napata, pharaon de 690 à 665 avant notre ère.
Statue de Taharqa, roi de Napata, pharaon de 690 à 665 avant notre ère.
Statue de Taharqa, roi de Napata, pharaon de 690 à 665 avant notre ère. ©Getty - Universal History Archive / Universal Images Group
Statue de Taharqa, roi de Napata, pharaon de 690 à 665 avant notre ère. ©Getty - Universal History Archive / Universal Images Group
Statue de Taharqa, roi de Napata, pharaon de 690 à 665 avant notre ère. ©Getty - Universal History Archive / Universal Images Group
Publicité
Résumé

Au VIIIe siècle avant notre ère, les rois de Napata, originaires de Nubie, conquièrent l'Égypte et fondent la 25e dynastie pharaonique. Certains de ces illustres pharaons étaient noirs : comment expliquer que notre imaginaire, saturé de références à l'Égypte ancienne, les a (relativement) oubliés ?

avec :

Dominique Valbelle (Égyptologue, membre de la Société Française d’Égyptologie, professeure émérite de l’Université Paris IV-Sorbonne), Vincent Rondot (directeur de recherche au CNRS et directeur du département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre.).

En savoir plus

L'Égypte, ses pharaons, ses momies embaumées, ses pyramides, ses obélisques et ses hiéroglyphes… Notre imaginaire est saturé d’images, de symboles et de références à ce que nous pensons être l’Égypte antique. La réalité historique est pourtant parfois très différente de ces représentations : peu de gens connaissent, par exemple, l’épopée des rois de Napata au VIIIe siècle avant notre ère, des conquérants de l’Égypte venus de Nubie et fondateurs de la 25e dynastie pharaonique. Car oui : certains pharaons, et non des moindres, étaient noirs.

Leur histoire, liée à la colonisation de la région de Kouch par les pharaons égyptiens du Nouvel Empire, est complexe et exigeante. Elle est pourtant en partie connue depuis le XIXe siècle : comment expliquer notre ignorance (relative) à leur égard ? Qui sont les rois de Napata ? Comment conquièrent-ils l’Égypte, et pour quelles raisons ? Enfin,comment écrire l’histoire de ces souverains "des deux terres" aujourd’hui ?

Publicité
27 min

Pour en parler

Vincent Rondot est directeur de recherche au CNRS, conservateur général du patrimoine, directeur du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre. Il est président de la Société internationale des études nubiennes et membre du comité de direction de la Société française d'égyptologie.

Il est commissaire de l’exposition "Pharaon des Deux Terres. L’épopée africaine des rois de Napata" qui se tient du 28 avril au 25 juillet 2022 au musée du Louvre à Paris, assisté de Nadia Licitra, Faïza Drici et Hélène Guichard.

Il a aussi participé à l’édition des Voyages en Nubie et au Soudan de Louis Maurice Adolphe Linant de Bellefonds (éditions du musée du Louvre / Mare et Martin, 2021).

Dominique Valbelle est épigraphiste et historienne, professeure émérite d’égyptologie à Sorbonne Université.

Elle a notamment publié :

Elle a aussi participé au catalogue de l’exposition Pharaon des Deux Terres. L’épopée africaine des rois de Napata (sous la direction de Vincent Rondot, assisté de Faïza Drici, coédition Musée du Louvre / El Viso, 2022).

Sons diffusés dans l'émission

  • Archive sur la Nubie présentée dans l'émission de l'ORTF Cinq colonnes à la une le 4 décembre 1959
  • Archive sur la terre de Kouch présentée dans une production de l'Unesco en 1960
  • Lecture par Daniel Kenigsberg de l'inscription sur la Stèle triomphale de Piânkhy, 147-159
  • Archive sur le dieu Osiris dans l'émission Banc d'essai sur l'ORTF le 24 février 1965
  • Archive de l'égyptologue et orientaliste Jean Leclant le 24 juin 1975 dans Les Après-midi de France Culture
  • Musique de l'opéra Aida de Giuseppe Verdi, 1874
Références

L'équipe

Xavier Mauduit
Production
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Jeanne Delecroix
Collaboration
Marion Dupont
Collaboration
Maïwenn Guiziou
Production déléguée
Pauline Marragou
Collaboration