4 février 2004. Manifestation organisée dans le cadre de la journée nationale de mobilisation pour la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap. Photo : Mehdi Fedouach.
4 février 2004. Manifestation organisée dans le cadre de la journée nationale de mobilisation pour la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap. Photo : Mehdi Fedouach.  ©AFP
4 février 2004. Manifestation organisée dans le cadre de la journée nationale de mobilisation pour la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap. Photo : Mehdi Fedouach. ©AFP
4 février 2004. Manifestation organisée dans le cadre de la journée nationale de mobilisation pour la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap. Photo : Mehdi Fedouach. ©AFP
Publicité

Droit au travail, au logement, à l'éducation, à des salaires égaux, à une vie matérielle décente, à des logements et des accès adaptés... La liste des luttes des personnes en situation de handicap est longue, sans doute aussi longue que celle des discriminations dont elles sont l'objet.

Avec
  • Cécile Morin Doctorante et porte-parole du CLHEE (Collectif lutte et handicaps pour l'égalité et l'émancipation)
  • Élisabeth Auerbacher Avocate honoraire
  • No Anger Docteure en science politique, militante féministe et anti-validisme.

Survivre ne suffit pas. Handicap, les luttes pour l’égalité… et quelles luttes ! Elles apparaissent à travers les slogans et les campagnes de sensibilisation. Sobre : « Changeons notre regard sur le handicap » ou encore « Le handicap, tous concernés ». Parfois, le slogan est plus piquant : « Le handicap n’est pas contagieux, l’ignorance, oui » et « Si les handicapés arrêtaient de se plaindre, tout irait mieux ». Quand un automobiliste malotru c’est garé sur une place qui ne lui est pas attribuée, il est possible de coller sur son parebrise : « Si tu prends ma place, prends mon handicap ». Sinon, une très belle affiche montre le portrait d’une jeune fille, une écolière, avec ce texte : « Sixtine a les plus belles lunettes du monde, un cartable à fleurs, un hamster et 3 chromosomes 21… la différence est une chance ».  Xavier Mauduit

Les actions sociales de Mai 68 déclenchent une prise de conscience dans la communauté handicapée : leurs revendications pour l'égalité sont politiques et doivent être menées comme les autres luttes du moment. Des militants se regroupent alors en différentes associations et organisent des actions pour présenter leurs revendications : manifestations, grèves de la faim, occupation de bâtiments publics, journaux contestataires. Leur but ? Accéder à l’égalité entre les personnes handicapées et les personnes dites valides, en commençant par l’accès aux lieux publics et à la mobilité.

Publicité

Aujourd'hui, par les lois de 1975 et 2005, l'accessibilité et l'égalité des personnes handicapées sont garanties, mais sont-elles effectives ? Alors que reste-t-il à faire ? Quel est l'héritage des premières luttes des années 1970 ?

Faire l'histoire de ces luttes est une gageure. En raison des difficultés d'accès à l'éducation supérieure des personnes handicapées, la recherche en histoire s’intéresse encore très peu au handicap. Que peut apporter l’histoire des luttes passées aux questions et aux revendications actuelles ? 

À réécouter : Dépasser le handicap
29 min

Avec Élisabeth Auerbacher, avocate honoraire, cofondatrice du premier collectif de réflexion et d’action sur le handicap “Comité de lutte des handicapés” en 1973 dont le  journal fut  Handicapés méchants. Elle a été Secrétaire nationale au handicap au Parti socialiste de 2003 à 2009. Elle est notamment l'autrice de  Babeth handicapée méchante (Stock, 1982) et de “Politique, handicap et discriminations”, Reliance, vol. 23, no. 1, 2007.  

Cécile Morin, doctorante et militante handicapée, est porte-parole du CLHEE (Collectif lutte et handicaps pour l'égalité et l'émancipation). Elle est notamment l’autrice des articles "Le travail comme terrain de luttes politiques des personnes handicapées : l’exemple des mobilisations en France dans les années 1968", CLHEE, 2018 et de “Le handicap, un impensé de l’enseignement de l’histoire”, Aggiornamento hist-geo, Hypothèses, 2019. 

Et No Anger, docteure en science politique, militante féministe et anti-validisme. Elle est spécialiste des mouvements sociaux et des questions liées au genre, au corps, à la sexualité. Elle a récemment soutenu une thèse portant sur la nudité comme instrument de contestation politique. Elle tient un blog où elle exprime son engagement antivalidiste, féministe et queer : À mon geste défendant.

Interview de No Anger par Xavier Mauduit

13 min

Sons diffusés :

  • Archive - 19/12/1969 - Provence Actualités - Ventura et ses amis à Marseille pour l'association Perce Neige. 
  • Extrait du film Bon pied bon oeil et toute sa tête de Jean-Paul Fargier et Gérard Leblanc (1978). Des militants handicapés envahissent piste du champ de courses d'Auteuil. 
  • Archive - 22/11/1979 - Antenne 2 - Le refus des ateliers protégés.

L'équipe

Xavier Mauduit
Xavier Mauduit
Xavier Mauduit
Production
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Eric Lancien
Réalisation
Odile Joëssel
Collaboration
Marion Dupont
Collaboration
Valentine Lauwereins
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation
Maïwenn Guiziou
Production déléguée