Illustration des années 60.  Found Image Holdings Inc.
Illustration des années 60. Found Image Holdings Inc.
Illustration des années 60.  Found Image Holdings Inc. ©Getty
Illustration des années 60. Found Image Holdings Inc. ©Getty
Illustration des années 60. Found Image Holdings Inc. ©Getty
Publicité
Résumé

Bien avant d'être en mesure de quitter la Terre, l’homme rêvait déjà d’explorer l’univers. Qu’il s’agisse de voyages antiques ou d’explorations plus proches de nous, les mêmes questions se posent : pourquoi se rendre dans l’espace ? Qu'espérer y trouver ? À qui appartient l’espace ?

avec :

Émeline Marquis (chercheuse en philologie grecque et spécialiste de la littérature grecque), Jacques Arnould (Historien des sciences et théologien, chargé des questions éthiques au CNES.).

En savoir plus

Comment se comporter en présence des êtres venus d’une autre planète ? C’est la question qui taraude le professeur Claude Lacombe, joué par François Truffaut, dans le film « Rencontres du troisième type » de  Steven Spielberg en 1977. C’était déjà la question que se posait Lucien de Samosate, auteur du IIe siècle après Jésus-Christ. Le sujet a passionné les théologiens quand ils regardaient l’univers. Il interroge toujours.

Le mot « extraterrestre » apparaît au milieu du XIXe siècle. Nous le trouvons chez Charles Baudelaire, dans sa traduction des « Histoires extraordinaires » d’Edgar Allan Poe : « Pour qui sait sentir la poésie anglaise, il y a là déjà l'accent extra-terrestre, le calme dans la mélancolie, la solennité délicieuse, l'expérience précoce — j'allais, je crois, dire expérience innée — qui caractérisent les grands poètes ». Le mot « extraterrestre » avait alors le sens de spirituel, céleste, non matériel. Aujourd’hui, il désigne les habitants des autres planètes. Le sujet demeure donc céleste et sans doute aussi spirituel. Xavier Mauduit

Publicité

La question de l’existence d’autres mondes habités se pose dès l’Antiquité. Au IIe siècle, Lucien de Samosate écrit ses Histoires vraies et devient le premier à imaginer la route qui mène à la Lune. Le navire du narrateur et de ses compagnons s’envole lors d’une tempête et vogue le temps de sept jours et de sept nuits jusqu’à atterrir sur la Lune. Ils y rencontrent les Sélénés, un peuple extraterrestre semblable à l’humanité à quelques détails près : leurs vêtements sont faits de métaux, leurs yeux sont amovibles, leurs oreilles sont en platanes et leur corps s’évapore lorsqu’ils meurent. Dans les Histoires Vraies, derrière un titre railleur, se cache une pique lancée aux géographes et aux philosophes qui présentent comme des vérités des choses invraisemblables qu’ils auraient vu lors de leurs voyages lointains. 

Lucien inaugure une longue tradition de récits de science-fiction qui imaginent les routes spatiales et les possibles rencontres qu’elles permettent. Les écrivains ne sont pas les seuls à se pencher sur ce problème. Ils sont rejoints par les scientifiques et les théologiens, qui réfléchissent aux problèmes moraux et éthiques que pourraient poser l’exploration spatiale et la rencontre avec des formes de vie extraterrestre. Si aujourd’hui le discours théologique est plus apaisé sur ces questions, le voyage spatial pose encore de lourds problèmes moraux. Comment la rencontre avec une vie extraterrestre nous impacterait-elle ? L’espace appartient-il à quelqu’un ? Dans quel but l’exploration des routes spatiales doit-elle être menée ?

Avec Jacques Arnould, théologien et historien des sciences, il est chargé des questions éthiques au Centre national d'études spatiales (CNES). Il est l’auteur de nombreux essais sur les rapports entre sciences, éthique et religion dont, Turbulences dans l’univers. Dieu, les extraterrestres et nous (Albin Michel, 2017), Oublier la Terre ? La conquête spatiale 2.0 (Le Pommier, 2018), La Lune m’a dit. Cinquante ans après le premier homme sur la Lune (Cerf, 2019) et Giordano Bruno: Un génie, martyr de l'Inquisition (Albin Michel, 2021).

Et Émeline Marquis, chercheuse en philologie grecque et spécialiste de la littérature grecque en prose des premiers siècles de notre ère, elle est chargée de recherche au laboratoire Archéologie et philologie d’Orient et d’Occident du CNRS. Spécialiste de l'œuvre de Lucien de Samosate, elle a soutenu en 2011 une thèse intitulée Sur la mort de Pérégrinos, Les Fugitifs et Toxaris de Lucien de Samosate : édition avec traduction et commentaire.

Lorsque l'homme de Tautavel sortait de sa caverne et regardait la vallée, qui était son petit monde limité par l'horizon des Pyrénées, je suis certain qu'il se demandait "est-ce que de l'autre côté de la montagne il y a des êtres comme moi ? " (...) Nos ancêtres, avec la conscience qu'ils avaient d'eux-mêmes et avec  leur humanité, devaient nécessairement se poser cette question-là. Je suis persuadé que cette question prenait un sens un peu métaphysique parce que l'homme de Tautavel est un métaphysicien. Donc, pourquoi pas de l'autre côté de la montagne, plus tard de l'autre côté de la rivière, puis de l'autre côté de cette grande masse d'eau que nous ne traverserons sans doute jamais mais qu'un jour, pourtant, nous avons traversé. C'est une question qui se pose dès la racine de l'humanité, mais qui prend un décor, un cadre différent au fur à mesure que L'Humanité découvre son environnement,  découvre l'autres. Cette question prend aujourd'hui une matérialité particulière parce que nous avons posé un robot sur Mars et que nous allons chercher d'autres formes de vie, d'intelligence, d'autres nous-mêmes. Jacques Arnould

Sons diffusé :

  • Lecture par Olivier Martinaud d'un extrait des Histoires Vraies de Lucien de Samosate. 
  • Archive - 09/06/1984 - Les samedis de France culture - Hubert Reeves évoque la figure de Giordano Bruno. 
  • Archive - 1975 - France 3 - Giordano Bruno vu par les paysans. 
  • Archive - 1950 - Journal des Actualités française - Le mythe de l'existence des martiens. 
  • Archive - 25/12/1968 - Inter Actualités - Jean Sendy. 
  • Musique - David Bowie - Space Oddity

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Xavier Mauduit
Production
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Eric Lancien
Réalisation
Odile Joëssel
Collaboration
Marion Dupont
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation
Somaya Dabbech
Réalisation
Maïwenn Guiziou
Production déléguée