Publicité
Résumé

Evaluer l'ampleur des dégâts à Tell Ajaja, important site néo-assyrien aux confins de la Syrie, la Turquie et l'Irak, après que Daech l'a détenu pendant près de 2 ans.

avec :

Samir Abdulac (président du groupe de travail pour la sauvegarde du patrimoine culturel en Syrie).

En savoir plus

Les destructions et les pillages du patrimoine archéologique syrien et irakien n'ont pas cessé depuis la fin de l'emprise de l'Etat Islamique sur la cité de Palmyre. Et le recul territorial de Daesh que l'on observe actuellement ne signifie pas que le problème de la sauvegarde du patrimoine mondial est réglé.

C'est vrai que l'an dernier la communauté internationale s'était émue du saccage d'une partie de la cité de Palmyre, mais ce qui s'est passé à Tell Ajaja, site néo-assyrien aux confins de la Syrie, de la Turquie et de l'Irak, développé à partir du 9e siècle avant JC, est tout aussi catastrophique.

Publicité