France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Maurice Merleau-Ponty
Maurice Merleau-Ponty

« Vivre, c’est faire bref, déclare Frédéric Schiffter, et un essai sur ce point doit imiter la vie. » L’Oeil et l’esprit de Maurice Merleau-Ponty est, en ce sens, un prodige de concision. 80 pages, terriblement simples, où le philosophe ne tente pas de résumer sa pensée, mais de la reprendre, d’en retrouver l’élan, l’émergence, la source vive.

80 pages de vingt lignes chacune pour ouvrir le monde à la pensée et la pensée au monde qu’elle donne à sentir et qu’elle protège de sa pulpe frémissante. 80 pages qui sont à la phénoménologie de la perception, ce pavé, ce qu’un aphorisme est à un chapitre entier : la même chose, en plus simple, c’est-à-dire en plus difficile. 80 pages, comme un testament qui s’ignore et se déguise en nouveau début.

Publicité

A la lecture : Jean-Louis Jacopin

Réalisation : Luc-Jean Reynaud