Publicité
Résumé

Ce "Gai savoir" questionne cette citation "philosopher, c'est apprendre à mourir". On y évoque ce que signifie "s'exercer à mourir", comment avoir en tête la mort et en quoi la mort est une école de vie. (rediffusion)

avec :

Julie-Marie Parmentier.

En savoir plus

Rediffusion du 23/09/2012

Michel de Montaigne
Michel de Montaigne
© Radio France - Dumonstier

Chapitres 19 et 20 - Livre I des Essais 

Publicité

Vous aussi vous allez mourir, et ça ne me console pas. Votre mort n’est pas la mienne. Tout le monde y passe, mais personne à ma place. La mort a beau être l’affaire de tous, c’est d’abord le problème de chacun : et ce n’est pas parce que tous les hommes – en général - sont mortels, que je ne le suis pas moi-même. Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père, la mort est toujours jeune. Alors, que faire ? Penser la mort au risque de se gâcher la vie, ou bien perdre sa vie à essayer vainement d’oublier qu’elle s’achève ? En quoi est-il, aux yeux de Montaigne, préférable d’affronter la certitude de notre mort plutôt que de lui tourner le dos ? Pourquoi diable regarder en face un visage si laid ? C’est que, dit-il, « la préméditation de la mort est préméditation de la liberté celui qui a appris à mourir a désappris à servir ».

A la lecture : Julie-Marie Parmentier

A la réalisation : François Caunac

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

On entend aussi, Les insomnies de Barbara,  et le générique de la série Six Feet Under

> Chaque semaine, une autre thématique philosophique sur le blog de Raphaël Enthoven ! Cliquer ICI pour écouter et télécharger le meilleur des archives des "Nouveaux chemins de la connaissance" 

Références

L'équipe

François Caunac
Réalisation
Paola Raiman
Collaboration
Alice Ramond
Collaboration