France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Plotin
Plotin
© Radio France

Le philosophe Plotin téta sa nourrice jusqu’à l’âge de huit ans. A l’exception de quelques frictions dorsales, il négligeait résolument de se laver ou encore de se soigner. Il souffrait aussi d’un flux de ventre qui le rendait pestilentiel et contraignait ses amis à changer de trottoir quand ils le croisaient. Quand les malheureux qui lui frictionnaient le dos moururent de la peste, il attrapa une esquinancie, qui, détruisant sa gorge, le rendit presque inaudible. Avec l’âge, le visionnaire devint quasiment aveugle, tandis que les mains et les pieds se couvraient d’ulcères purulents. Mais Porphyre raconte aussi que « quand il parlait, on voyait l’intelligence briller sur son visage et l’éclairer de sa lumière… il devenait alors vraiment beau un peu de sueur coulait sur son front et sa douceur transparaissait… »

A la lecture : Julie-Marie Parmentier et Georges Claisse

Publicité

A la réalisation :** François Caunac**

Aussi côté chanson française, Barbara , *Dis, quand reviendras-tu...? * et Claude François , Belles, belles, belles, sous la neige

Un extrait de Quai des Brumes de Marcel Carné au début de l'émission, Cosi Fan Tutte de Mozart , et du Frank Bridge ...