Les Habitations Bon Marché, les premiers HLM à Paris

La Porte d'Orléans hier et aujourd'hui.
La Porte d'Orléans hier et aujourd'hui. - Julien Donada
La Porte d'Orléans hier et aujourd'hui. - Julien Donada
La Porte d'Orléans hier et aujourd'hui. - Julien Donada
Publicité

Dans les années 20, la ceinture de Paris se couvre de grands immeubles austères en briques rouges : les HBM, pour Habitations Bon Marché. Retour sur cetet immense opération aux origines du logement social.

Avec

Le 43 avenue Ernest Reyer regarde fièrement vers le sud, côté Porte d'Orléans, côté banlieue et surtout, à l'origine, vers ce grand parc qu'on avait prévu en complément de ces beaux immeubles. Finalement, on l'a rempli de tas d'équipements qui ne trouvaient pas leur place dans la capitale : quelques squares, certes mais aussi des stades, des collèges, des cimetières et surtout, dans les années 70, ce voisin inattendu, bruyant, le périphérique. Et c'est vrai qu'en matière de parc, on a fait mieux….

Les Habitations Bon Marché sont la trace d'une immense opération de la ville de Paris opérée sur les ruines des anciennes fortifications de la Capitale et sa Zone, ces terrains frappés de servitude militaire et qui s'étaient remplis d'un immense bidonville. Aux prémices de ce gigantesque chantier qui allait changer le paysage des portes de la Capitale, une visée sociale et hygiéniste. Proposer un urbanisme et une architecture aérés, des appartements lumineux et traversants avec ce qu'on appelait alors "le confort moderne".

Publicité

L'équipe