Affiche de campagne prise à Marseille avant le premier tour de la présidentielle le 10 avril 2017 à Marseille.. ©AFP - BORIS HORVAT
Affiche de campagne prise à Marseille avant le premier tour de la présidentielle le 10 avril 2017 à Marseille.. ©AFP - BORIS HORVAT
Affiche de campagne prise à Marseille avant le premier tour de la présidentielle le 10 avril 2017 à Marseille.. ©AFP - BORIS HORVAT
Publicité
Résumé

Le président de la République a appelé à voter pour son ancien ministre, une manière de rester dans le jeu politique.

En savoir plus

Emmanuel Macron très discret depuis le premier tour. Hier on a surtout entendu ses soutiens, à commencer par le président François Hollande, officiellement derrière lui. Ce matin le Chef de l'Etat l'invite à l'hommage national pour le policier tué sur les Champs Elysées la semaine dernière, aux côtés de sa rivale Marine Le Pen. Décryptage signé Ludovic Piedtenu.

Marine Le Pen de son côté, ne perd pas une minute dans cette seconde manche de l'élection présidentielle. Ce matin elle est à Rungis avec la "France au travail". Reportage de Thomas Biet.

Publicité

Une candidate FN "étrangement normale" : pour preuve, les manifestations contre elle, de SOS Racisme par exemple, ne fédèrent plus que quelques centaines de personnes, très loin des mobilisations de 2002 contre Jean-Marie Le Pen. Reportage de Lise Verbeke.

Nous verrons également comment la droite se déchire en vue du second tour, entre ceux prônant justement le Front Républicain et un vote clair pour Emmanuel Macron, à limage de la sénatrice Fabienne Keller par exemple, et ceux laissant planer le doute.

Dans l'actualité également ce matin une entreprise symbole du "Made in France" en grande difficulté, Kindy, marque de chaussettes. Les repreneurs avaient jusqu'à hier pour déposer leur offre. Précisions d'Anne-Laure Chouin.

Références

L'équipe

Martin Desclozeaux
Réalisation
Amélie Perrier
Journaliste