Une militante du "non" à l'accord de paix avec les Farc lors d'un rassemblement à Bogota (2 octobre 2016)
Une militante du "non" à l'accord de paix avec les Farc lors d'un rassemblement à Bogota (2 octobre 2016) ©AFP - MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Une militante du "non" à l'accord de paix avec les Farc lors d'un rassemblement à Bogota (2 octobre 2016) ©AFP - MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Une militante du "non" à l'accord de paix avec les Farc lors d'un rassemblement à Bogota (2 octobre 2016) ©AFP - MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Publicité

La population a rejeté, contre toute attente, l'accord conclu entre le pouvoir colombien et la guerilla des FARC.

par Amélie Perrier.

Pari manqué pour le président Santos en Colombie : le "non" arrive en tête de peu, les Colombiens ont rejetté le traité de paix qui allait mettre fin à un conflit de plus d'un demi siècle avec la guérilla des FARC. Que s'est-il passé ? Réponse à Bogota avec Zoé Beri.

Publicité

Un revers également pour Viktor Orban en Hongrie. Le "non" à la politique migratoire l'a emporté, comme le Premier Ministre le souhaitait, mais pas avec suffisamment de participation pour avoir une valeur juridique. Cela reste un avertissement à prendre au sérieux nous dit l'eurodéputée du Modem Marielle de Sarnez.

Le Pape François conteste les manuels scolaires français. Ils répandraient selon lui une théorie du genre qu'il conteste. Récit de Mathilde Imberty.

En France, la gauche se lance à son tour dans la primaire. Le PS s'accorde sur les modalités du scrutin, et Arnaud Montebourg annonce officiellement sa candidature.

Nous terminerons par l'inquiétude de couples voulant adopter des enfants à l'étranger. Une refonte des organismes français pourrait mettre un coup d'arrêt à toutes les procédures en cours. Dossier signé Camille Marigaux.

L'équipe