Le directeur de la Cité de la Musique Laurent Bayle lors du rassemblement contre le FN, le 2 mai 2017.
Le directeur de la Cité de la Musique Laurent Bayle lors du rassemblement contre le FN, le 2 mai 2017.
Le directeur de la Cité de la Musique Laurent Bayle lors du rassemblement contre le FN, le 2 mai 2017. ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
Le directeur de la Cité de la Musique Laurent Bayle lors du rassemblement contre le FN, le 2 mai 2017. ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
Le directeur de la Cité de la Musique Laurent Bayle lors du rassemblement contre le FN, le 2 mai 2017. ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
Publicité
Résumé

Ils étaient les premiers à se lever contre le FN en 2002. Aujourd'hui, les acteurs du monde de la culture sont beaucoup plus discrets dans la campagne.

En savoir plus

Des initiatives in extremis : dans la toute dernière ligne droite de la campagne présidentielle, le monde de la culture tente de se faire entendre. Mais les divisions à propos du second tour empêchent aux artistes de se faire entendre clairement. Exemple hier à la Cité de la Musique avec un millier d'artistes réunis, dont le pianiste Alexandre Tharaud et l'humoriste Christophe Alévêque, et en présence de la ministre Audrey Azoulay. Reportage de Cécile de Kervasdoué.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

A LIRE ET A ECOUTER "Aujourd'hui, en politique, l'artiste est un figurant. Un visage et plus du tout une voix !"

Publicité

A LIRE Culture : qui soutient qui pour la présidentielle

On retrouve ces fissures dans le front républicain chez les partisans de Jean-Luc Mélenchon. La France Insoumise a voté et choisi majoritairement le vote blanc ou l'abstention pour le second tour. Analyse du directeur du Centre d'Histoire de Sciences Po Paris Marc Lazar.

Notre caravane de la présidentielle a repris la route. Retour ce matin à Hérouville-Saint-Clair, où Jean-Luc Mélenchon est justement arrivé en tête au premier tour. Aujourd'hui les habitants de ces quartiers populaires n'ont pas tous l'intention non plus de s'ériger contre le FN. Reportage de Lise Verbeke.

Aux Etats-Unis, "Hillary's back" : la candidate démocrate Hillary Clinton est de retour dans le débat politique américain et accuse les Russes et le directeur du FBI de sa défaite à la présidentielle. Récit de Frédéric Carbonne.

Un divorce dans la douleur pour Theresa May. Contrairement à ce que la chef du gouvernement britannique tente de faire croire dans le royaume, les négociations du Brexit avec l'Union Européenne tournent au cauchemar. Correspondance d'Antoine Giniaux.

Références

L'équipe

Martin Desclozeaux
Réalisation
Amélie Perrier
Journaliste