Marine Le Pen sur le plateau de TF1 avant le débat entre les cinq têtes d'affiche.
Marine Le Pen sur le plateau de TF1 avant le débat entre les cinq têtes d'affiche. ©AFP - ELIOT BLONDET
Marine Le Pen sur le plateau de TF1 avant le débat entre les cinq têtes d'affiche. ©AFP - ELIOT BLONDET
Marine Le Pen sur le plateau de TF1 avant le débat entre les cinq têtes d'affiche. ©AFP - ELIOT BLONDET
Publicité

L'un des enseignements tirés du débat entre les têtes d'affiches de l'élection présidentielle hier sur TF1, ce sont les attaques concentrées sur la présidente du Front National.

Quatre contre une : le débat, après une heure policée, a fait place à des passes d'armes pugnaces, où les Mélenchon, Hamon, Macron et Fillon ont tenté de prouver qu'ils avaient la carrure pour affronter Marine Le Pen, favorite pour accéder au second tour.
La présidente a également réussi à imprimer ses thèmes dans les débats, laïcité, sécurité ou encore immigration. Décryptage avec Christine Moncla, du service politique de France Culture.

Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, lui aussi a embauché ses filles comme attachées parlementaires, alors qu'elles étaient encore mineures. Et il assume. Précisions d'Anne-Laure Bousiges.

Publicité

La moitié des jeunes sont déjà tombés par hasard sur un film pornographique sur le net. La ministre des Familles et de l'enfance s'empare du problème pour protéger les enfants. Dossier de Lise Verbeke.

Aux Etats-Unis, l'audition du directeur du FBI contredit à deux reprises le président Donald Trump, sur la prétendue mise sur écoute de sa Trump Tower par son prédécesseur, et sur les soupçons de collusion avec la Russie. Riposte délicate pour le président américain. Correspondance à Washington de Frédéric Carbonne.

L'Eglise implore pour la première fois le pardon de dieu pour le rôle qu'elle a joué dans le génocide au Rwanda en 1994 et le massacre des centaines de milliers de Tutsis. Précisions de Benoît Bouscarel.

L'équipe