Après 8 ans à la tête de la Cour des Comptes, Didier Migaud laisse un dernier rapport préoccupé par le manque de recettes budgétaires et le niveau des dépenses engagées (ici en 2019).
Après 8 ans à la tête de la Cour des Comptes, Didier Migaud laisse un dernier rapport préoccupé par le manque de recettes budgétaires et le niveau des dépenses engagées (ici en 2019).
Après 8 ans à la tête de la Cour des Comptes, Didier Migaud laisse un dernier rapport préoccupé par le manque de recettes budgétaires et le niveau des dépenses engagées (ici en 2019). ©AFP - Jacques Demarthon
Après 8 ans à la tête de la Cour des Comptes, Didier Migaud laisse un dernier rapport préoccupé par le manque de recettes budgétaires et le niveau des dépenses engagées (ici en 2019). ©AFP - Jacques Demarthon
Après 8 ans à la tête de la Cour des Comptes, Didier Migaud laisse un dernier rapport préoccupé par le manque de recettes budgétaires et le niveau des dépenses engagées (ici en 2019). ©AFP - Jacques Demarthon
Publicité
Résumé

« Quasiment à l’arrêt » : c’est le commentaire sévère de la Cour des Comptes sur l’amélioration des finances publiques, dans le rapport annuel qu’elle publie ce matin. L'institution craint que dans quelques années, l'Etat n'ait plus de marge de manœuvre.

Références

L'équipe

Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Production