France - UE : les "champions" industriels vont-ils déchirer l'Europe ?

Le "MSC Grandiosa", dernier né des Chantiers Navals de l'Altlantique. Sa fusion souhaitée avec l'italien Fincantieri fait l'objet d'une enquête de la Commission à la Concurrence.
Le "MSC Grandiosa", dernier né des Chantiers Navals de l'Altlantique. Sa fusion souhaitée avec l'italien Fincantieri fait l'objet d'une enquête de la Commission à la Concurrence. ©AFP - Loic Venance
Le "MSC Grandiosa", dernier né des Chantiers Navals de l'Altlantique. Sa fusion souhaitée avec l'italien Fincantieri fait l'objet d'une enquête de la Commission à la Concurrence. ©AFP - Loic Venance
Le "MSC Grandiosa", dernier né des Chantiers Navals de l'Altlantique. Sa fusion souhaitée avec l'italien Fincantieri fait l'objet d'une enquête de la Commission à la Concurrence. ©AFP - Loic Venance
Publicité

Renforcer les industries ou protéger le droit à la concurrence ? Dimanche dernier, Margrethe Vestager réaffirmait son opposition à des champions "biberonnés et chouchoutés" par leurs Etats. Entre la Commissaire européenne et la France, le débat sur les méga-fusions est relancé.

L'équipe