Drapeau des Confédérés XXL
Drapeau des Confédérés XXL ©Getty
Drapeau des Confédérés XXL ©Getty
Drapeau des Confédérés XXL ©Getty
Publicité

Le drapeau des États confédérés d'Amérique symbolise la sécession, un idéal de blancheur et l'exclusion des gens de couleurs. Il est créé en 1861 quand onze États font sécession. Malgré son interdiction, ce drapeau à l'histoire chargée et au symbolisme fort refait surface dans l'actualité.

Parmi les très nombreuses images de l’occupation du Capitole par les émeutiers favorables à Donald Trump, l’irruption du drapeau des Confédérés, le Dixie Flag, a horrifié les commentateurs.

Alors que la statue du général sudiste Robert Lee avait été retirée des couloirs du Congrès en décembre pour répondre à la campagne de contestation et de déboulonnages des derniers mois, la revendication d’une identité sudiste américaine est à nouveau entrée par effraction dans le lieu emblématique de l’incarnation de la démocratie états-unienne.

Publicité

La nostalgie du mode vie sudiste

Si le Dixie Flag est devenu l’emblème de l’extrême-droite américaine, l’histoire de ce drapeau rouge barré d’une croix bleu étoilée s’étendait déjà de la guerre de Sécession à la lutte contre le mouvement pour les droits civiques dans les années 1950. Dans les films Birth of a Nation ou encore dans le célèbre Autant en emporte le vent il symbolise la rébellion légitime terrassée par un état centralisateur. Ce drapeau procurait au début du XXe siècle un moyen efficace de convoquer la nostalgie du mode de vie des États du Sud, vaincus à l’issue de la Guerre de Sécession en 1865. Une victoire du Nord abolitionniste suivi d’un débat qui dure depuis plus d’un siècle et demi comme le rappelle l’historienne australienne Clare Corbould dans la version anglaise de_The Conversation_, « bien que les États-Unis se soient battus pour mettre fin à l'esclavage, la plupart des Américains blancs, y compris dans le Nord, s’engageaient rarement pour en finir avec le racisme », fin de citation. A travers la mémoire d’un mode de vie, c’est un système économique basé sur l’exploitation de la force de travail des esclaves et ensuite sur les lois ségrégationnistes, les lois dites Jim Crow qui s’affiche dans l’espace public à travers le drapeau des Confédérés.

Un drapeau interdit

Interdit par le ministère de la Défense, retiré des espaces officiels dans les derniers États qui le hissaient encore après les tueries de Charleston ou dans le Mississipi, après l'assassinat de George Floyd, le Dixie Flag a fait une entrée fracassante dans le Capitole mercredi. En occupant pendant quelques heures le cœur de la démocratie américaine, les soutiens de Donald Trump ont apporté avec cette bannière du passé, la mémoire conflictuelle de la guerre de Sécession et son clivage fondateur qui refait sans cesse son apparition.

Avec l’exaspération des divisions politiques récentes, le Dixie Flag a regagné une charge politique explosive : à la fois revendication de la ségrégation raciale, mais aussi rappel de la division originelle des États qui composent la nation nord-américaine et une tentation séparatiste revitalisée.

Lien

Clare Corbould, Why is the Confederate flag so offensive?, The Conversation, 24/07/2020. 

L'équipe

Anaïs Kien
Anaïs Kien
Anaïs Kien
Production