Publicité
En savoir plus

La maison de ventes aux enchères Eve proposait à la vente ce lundi après-midi plusieurs masques Hopi, considérés comme sacrés par la tribu. Les défenseurs des Hopi n'ont pas obtenu sa suspension, car si la vente et l'exportation de tels objets sont interdites aux Etats-Unis, ce n'est pas le cas en France. Les défenseurs des Hopi misent donc sur une autre stratégie et tentent d'identifier les vendeurs et les acheteurs de ces masques, pour mettre en place un action en restitution.

Avec Jean-Patrick Razon, de l'ONG Survival France, Maitre Pierre Servan-Schreiber, avocat de la tribu Hopi et Philip Frayne , conseiller cuturel à l'Ambassade des Etats Unis en France

Publicité