Publicité
En savoir plus

**Jean Métellus est mort samedi à 77 ans dans le Val-de-Marne où il s'était exilé en 1959. Les dizaines d'ouvrages qu'il a publiés lui ont valu une solide reconnaissance littéraire même si l'homme restait discret. Neurologue, et issu de cette première génération d'écrivains et intellectuels haïtiens engagés après la deuxième guerre mondiale, il s'en démarque par la recherche assidue d'un discours universaliste. **

L'engagement et l'exil, la poésie prolifique, l'universalisme et presque un statut de classique avant sa mort : autant de traits qui rapprochent Jean Métellus de ses prédécesseurs du dix-neuvième siècle, Victor Hugo en France, Louis Joseph Janvier en Haïti. Dans son œuvre poétique, la grande peinture d'un homme mondial se substitue au discours polémique et politique qu'il n'hésitait pas à tenir dans ses essais ou ses rares prises de paroles publiques.

Publicité

Ce soir au Journal de la culture :

Luce Jame , directrice des éditions de Janus, principal éditeur français de Jean Métellus avec 9 recueils de poésie publiés

Dany Laferrière , écrivain de la génération suivant celle de Jean Métellus, premier haïtien élu à l'Académie française l'année dernière, il vit actuellement au Québec