L'artiste Ben fera-t-il la promotion de la ville de Blois qui se lance dans la compétition culturelle?

France Culture
Publicité

**Pour la mairie socialiste de Blois, l'inauguration demain d'un centre d'art contemporain doit renforcer l'attractivité de cette ville moyenne. Elle compte sur le parrainage du peintre Ben qui a donné des archives liées au mouvement fluxus . Mais l'artiste, dont la signature sur les fournitures scolaires est devenu une marque, se veut lui « désespéré » – pure conséquence logique, à bien y réfléchir, pour une « Fondation du Doute ». **

Avec ce soir au Journal de la culture :

Publicité

Ben (Benjamin Vautier), amateur d'oxymores et apôtre du débat total, peintre et vendeur de signature, penchant légèrement vers Stendhal pour l'égotisme, vers Dali pour la paranoïa exubérante, sans devenir ni ni l'un ni l'autre, et qui en a aujourd'hui « marre de Ben ».

L'équipe