France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Le World Press Photo, le plus prestigieux des prix du photojournalisme a dû cette année éliminer près de 20 % des photos candidates car elle avaient été retrouchées. Il ne s'agit pas de simples retouches sur les couleurs ou les contraSTes mais bien de pixels, d'éléments qui ont été effacés.

Avec Patrick Baz, photographe de presse, responsable des photos pour le Moyen-Orient à l'AFP et André Gunthert, historien de l'image et chercheur à l'EHESS

Publicité