©Getty
©Getty
©Getty
Publicité
Résumé

Au menu de ce journal : le pouvoir aux nanas, du théâtre populaire, des studios roi et le lancement du Netflix français, Salto.

En savoir plus

Une nouvelle plateforme de SVOD Française

Salto, c’est la nouvelle plateforme internet de SVOD. En juillet, le CSA avait donné son feu vert ; hier, l’Autorité de la concurrence a validé le projet. Porté par France télévisions, TF1 et M6 - ou l’alliance d’un groupe public à deux chaines privées - il devrait être sur pied d’ici 2020. L’objectif est de contrecarrer les géants du streaming tels que Netflix, Amazone Prime ou SFR Play, des géants qui ne sont pas déclarés en France. De quoi sera fait Salto? Pour le moment c’est encore un peu flou, ce ne sera pas seulement de la télévision de rattrapage, il devrait y avoir des productions exclusives mais on n'en sait pas plus sur le catalogue. On parle d’un budget de moins de 50 millions d’euros pour les premières années, on est loin des milliards de Netflix. Et d'ici 2020, rappelons que le paysage mondiale de la SVOD aura déjà bien changé. Aux Etats-Unis, les autres géants comme Apple, Warner et Disney vont également lancer leur propre plateforme. Netflix - qui cinq ans après son lancement en France compte plus de cinq millions d’abonnés - vient de s'associer aux créateurs de la série Game of Thrones. Donc d’ici 2020, pour faire peser l’audiovisuel français sur ce marché en plein essor, Salto va devoir faire preuve de beaucoup d’atouts.

Le roi des studios Disney

Les studios Disney viennent de battre leur propre record : Le Roi lion, dans sa nouvelle version, est désormais le plus grand succès des studios et détrône la Reine des neiges. Un milliard de recettes en seulement trois semaines d’exploitation : il devient l’un des films d’animation les plus rentables de l’histoire du cinéma. Pour comprendre comment ces studios sont devenus les rois du dessin animé, et du tout Hollywood, la Grande traversée : Oncle Walt, Mister Disney est à écouter ici. 

Publicité

En savoir plus : Grandes traversées : Oncle Walt, Mister Disney

" Le pouvoir aux nanas"

La joie de vivre des nanas de Niki de Saint Phalle. Deux rétrospectives à Nice sont consacrées à l'artiste : au Centre d’art La Malmaison et à la Villa Domergue. En tout, plus d’une centaine d’œuvres éclatées et éclatantes sont exposées, dont ses fameux tirs à la carabine. 

On peut aussi retrouver la militante dans une autre exposition passionnante : "Créatrices" au Musée des beaux-arts de Rennes. On y croise Elisabeth Viger Le Brun, Louise Bourgeois et Camille Claudel. On redécouvre que jusqu’en 1897, les femmes n’avaient pas le droit d’entrée au beaux-arts, ni de représenter les nus masculins. On voit aussi comment l’art a été un moyen d’émancipation pour les femmes et comment elles en ont bouleversé les formes. C’est jusqu’au 29 septembre aux Beaux-arts de Rennes. Pour l’occasion, trois musées de la région proposent simultanément des expositions à la pensée féministe, à Brest, Dinan et au Centre d'art contemporain La Criée de Rennes. 

La 11e édition du Festival du Nouveau Théâtre Populaire

"Nous organisons un festival à Fontaine-Guérin, en Maine-et-Loire, et des tournées, en plein-air. Nous menons des actions culturelles sur le territoire. Nous sommes une troupe et un collectif. Nous sommes le Nouveau Théâtre Populaire". C'est ainsi que se présente le NTP, une troupe singulière. Si le NTP est populaire, d'abord c'est pour son fonctionnement : ses 20 membres sont tous co-directeurs. Ils votent à main levée les spectacles, la programmation, et les premiers rôles tournent. Populaire aussi parce que le festival est un succès public : l’an dernier, il accueillait plus de 10 000 spectateurs. Cette année, place aux auteurs vivants, avec La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq ou Des châteaux qui brûlent d’Arno Bertina. Le festival du NTP ouvre les portes de son jardin le 17 août et se tient jusqu’au 30 août à Fontaine-Guérin, en Maine-et-Loire, puis les spectacles partiront en tournée jusqu’au 15 septembre.

Léo Cohen-Paperman est l’un des co-directeurs. Par téléphone il nous en dit plus sur sur les composantes d’un théâtre populaire.