France Culture
France Culture
Publicité

Après avoir annoncé en avril à ses salariés qu'il n'"excluait pas de fermer la chaîne", Vincent Bolloré a finir par s'exprimer dans la presse pour définir sa stratégie. Mais qui reste pour certains difficile à lire.

Avec
  • René Bonnell auteur et producteur
  • Julien Bellver Journaliste spécialisé dans les médias, rédacteur en chef du site Puremedias
  • David Barroux Rédacteur en Chef au journal les Echos

Quelle est la stratégie de Vincent Bolloré pour la chaîne cryptée, sa branche cinéma et sa chaîne d'info ? Longtemps l'homme d'affaire a refusé de parler à la presse, préférant agir.

Les Guignols diffusés en crypté, le remplacement d'une bonne partie de l'encadrement du groupe, les limogeage de plusieurs grandes figures de la chaînes cryptée mais aussi de la chaîne d'info Itélé, la réduction des dépenses liées au festival de Cannes ont beaucoup inquiété les salariés du groupe mais aussi  le secteur du cinéma, très dépendant aujourd'hui de Canal  Plus .

Publicité

Vincent Bolloré a finalement accordé deux entretiens à deux journalistes de la presse économique, Challenges et les Echos. Entretiens au cours desquels il a confirmé la réduction drastique des plages en clair, l'ambition de miser le sport en distribuant BeInSports, aujourd'hui son principal concurrent sur le secteur du sport, pour pouvoir fractionner l’offre de la chaîne et regagner des abonnés grâce à des offres plus ciblées. Il a par ailleurs indiqué qu'il ne comptait pas vendre Itélé mais bien la "redéployer".

Une stratégie jugée cohérente avec les enjeux du marché pour David Barroux, rédacteur en chef du journal Les Echos, mais plutôt étonnante pour Julien Bellver, rédacteur en chef du site Puremedias qui enquête depuis des mois sur le dossier Canal Plus. Pour René Bonnell, qui a largement contribué au développement de la branche cinéma de Canal Plus jusqu'en 1996, elle est  stratégie cohérente mais pas assez rapide et lisible.

L'équipe

Zoé Sfez
Zoé Sfez
Zoé Sfez
Production
Thomas Beau
Réalisation