Jean Salem
Jean Salem
Jean Salem ©Radio France - MC
Jean Salem ©Radio France - MC
Jean Salem ©Radio France - MC
Publicité
Résumé

Le philosophe, spécialiste du matérialisme de l’Antiquité à Marx, nous a quittés le 14 janvier, hommage aujourd’hui.

En savoir plus

Nous avons appris, dimanche, la disparition, dans la nuit du 14 janvier, du philosophe Jean Salem. Grand lecteur et connaisseur de Marx, Marcel Conche l’avait pourtant convaincu de ne pas faire une « 6000ème » thèse sur l’auteur du Capital, mais de se consacrer plutôt à l’Antiquité : Démocrite, Epicure, Lucrèce, il était ainsi devenu le spécialiste mondial de ce matérialisme. La dernière fois qu’il est venu parler à ce micro, il évoquait le long poème latin De la nature des choses, et voici ce qu’il en disait, c’était le 14 septembre 2016 : 

51 min

Figure incontournable de la Sorbonne, de ses études à l’enseignement, où il a dirigé le Centre d'histoire des systèmes de pensée moderne de 1998 à 2013, capable de « faire le prof », comme il le dit, Jean Salem savait aussi transmettre son savoir en le rendant palpable, en matérialiste convaincu. Il avait le chic de repérer au cœur des textes les plus classiques ces phrases, ces pointes, cette matière, qui, paraissant anecdotiques, révélaient en fait la poésie d’une thèse ardue, comme par exemple, la forme des atomes… 

Publicité

Du matérialisme marxiste à celui des Antiques, et retour, en passant par Spinoza, la Renaissance, les Lumières ou Maupassant… l’engagement philosophique et politique de Jean Salem apparaissait aussi dans sa manière de saisir une matière, comme lorsqu’il évoquait son penseur de cœur, Marx qu’il réincarnait, matérialiste là encore… 

Un matérialisme qui apparaissait aussi dans cette manière de vivifier une pensée, de l’actualiser en la faisant résonner avec notre époque… et de toucher son auditoire, comme en 2004, face à l’ancien Premier ministre Michel Rocard. 

Résistances, Sagesses pour un monde disloqué, Contre la démocratie de caserne : Après les Attentats Hollande s'en va-t-en guerre, pour ses combats les plus récents, Giorgo Vasari ou l'art de parvenir, ou encore Une lecture frivole des Ecritures, pour les plus inattendus… Il faut (re)lire aussi ses textes sur Démocrite, Epicure et Lucrèce, dans lesquels il élaborait une « vérité du minuscule », de l’art de déceler dans des grains de poussière toute une philosophie poétique, et inversement. 

Cliquer ici pour écouter Jean Salem

Références

L'équipe

Marianne Chassort
Collaboration